Prochain niveau: 2 EXP

bannière Swamp Thing : un premier tome riche en verdure

0

Réagir

Swamp Thing : un premier tome riche en verdure

ComicsActualité


Actualité comics Swamp Thing : un premier tome riche en verdure

Alan Moore nous fera-t-il une nouvelle fois rêver avec son nouvel opus de Swamp Thing ?



Depuis Marvel UK, un dessinateur se détache pour son côté anarchique, punk, érudit, qui ne se gène pas pour dégommer les idéaux naïfs ou encore les archétypes des personnages découlant du Golden ou du Silver Age. Dans chacune de ses oeuvres Alan Moore ne se contente pas de raconter une aventure mais de déstructurer le tout afin de faire découvrir aux lecteurs une vérité tout autre.

Celui que l’on considère comme le plus grand auteur de comics n’hésite pas à passer des messages sur l’art, la culture, la politique, les sciences, l’histoire ou encore toutes sortes de choses.

Quelques mots sur Alan Moore…


Né le 18 Novembre 1951 à Northampton, Alan Moore est un scénariste de bande-dessinée et un écrivain britannique dont les oeuvres les plus connues sont Watchmen, V pour Vendetta et From Hell. Végétarien, déjanté et décalé, il se présente lui-même comme étant un magicien ainsi qu’un adorateur de Glycon, une divinité serpent romaine.

Il a reçu neuf fois le prix du meilleur scénariste aux Eisner Awards depuis 1988, mais aussi trois prix Jack-Kirby, et, enfin, sept fois un prix Harvey, faisant ainsi de lui le scénariste le plus primé dans le domaine du Comics.

Swamp Thing, un nouveau chef d’oeuvre ?

Swamp Thing se rapproche de chefs d’œuvres telles que Watchmen ou de V for Vendetta. Après avoir lancé une critique sur le surhomme dans Marvel, un appel à l’anarchisme dans V pour Vendetta, et une révolte contre les super-héros du présent dans Watchmen, Moore laisse présager un certain positivisme dans Swamp Thing.

Il fait ainsi de la créature du Marais un personnage poétique, mettant en avant la nature, l’amour au-delà des apparences ainsi que la coexistence harmonique du végétal et de l’humain.

Le premier tome de la série, proposé par Urban Comic, serpente entre les thématiques d’horreur, d’art psychédélique, ou encore des démons, esprits et fantômes de DC Comics tels qu’Etrigan, le Phantom Stranger ou encore le Spectre. Véritable hommage à ses auteurs préférés de littérature gothique tels qu’Edgar Allan Poe ou Howard Phillips Lovecraft.

Ici, Holland va affronter le Floronic Man. Il découvre alors qu’une forme d’énergie relie les créateurs du monde végétal. Le Dr Alec Holland était autrefois un monstre connu sous le surnom de la Créature des Marais, hantant le bayou et s'opposant à des forces surnaturelles. Aujourd'hui Alec est redevenu un humain et tente de reprendre le cours de sa vie. Malheureusement pour lui, son passé ne va pas tarder à le rattraper...

logo twitter citation article Le Dr Alec Holland était autrefois un monstre connu sous le surnom de la Créature des Marais.

0

Réagir

Étudiante en Master Droit Notarial, geek girl, fan de mangas et écrivain en herbe, je me mets au service de votre communauté en tâchant de donner le meilleur de moi-même !

Commentaires


devenir rédacteur

Comics associé

Chez l'éditeur Panini Comics


Voir la fiche de l'éditeur

Actualités en relation



devenir rédacteur