Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture manga Moi aussi T1

Moi aussi T1

Date de parution : 27 août 2020

Éditeur : Akata
Illustrateur : Masayuki Yamamoto
Scénariste : Reiko Momochi
Collection : L
Série : Moi aussi
Catégorie : Chronique sociale
Style : jôsei | Toutes les sorties jôsei
Public : 18
Isbn 9782369748540

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Auteur de la critique

Description de Moi aussi T1

Satsuki Yamaguchi est en l’an 2005, une intérimaire âgée de 27 ans en mission depuis trois années dans un centre d’appel d’une marque de matériel bureautique électronique. Elle est opératrice et s’occupe également de la formation des nouvelles recrues. Elle devra diner un jour prochain avec M. Ikari ; le directeur du service chargé de la clientèle, pour lui exposer le problème de manque de personnel. M. Dôbayashi, le supérieur de Satsuki la prévient à propos de M. Ikari car ce dernier a la réputation d’aimer les femmes. Le diner n’est pas un franc succès en raison des propos déplacés tenus par M. Ikari. Satsuki est néanmoins rentrée chez elle sans encombre à l’issue. M. Dôbayashi commence à se montrer surprotecteur et tactile le lendemain. Satsuki ne décèle pas sur le champ les prémices du harcèlement dont elle fait l’objet.

Critique de Moi aussi T1

Satsuki travaille comme intérimaire en 2005 lorsqu’elle est victime de harcèlement sexuel de la part de son supérieur. Une histoire vraie et courante qui ne laisse pas de marbre. À une époque encore récente, au début des années 2000 pour être plus précis, le harcèlement sexuel n’était pas classé dans la catégorie des crimes et la victime étant souvent considérée comme la responsable du problème. Si la situation a légèrement évolué depuis, il est épatant de voir la façon dont Satsuki a dû faire face à son harceleur en particulier et à la société en général. On découvre la manière aberrante dont le supérieur de Satsuki s’est servi de la peur, la dépression, la résignation et de toutes les autres épreuves psychologiques qu’elle a eu à subir. Devant toute cette désolation, on a juste envie de hurler. En adaptant cette histoire vraie, l’auteur n’a pas pour but d’accabler Satsuki (c’est encore heureux qu’elle n’ait ni été violée ni été battue) mais plutôt tirer la sornette d’alarme sur l’asservissement des femmes et encourager les femmes à braver leurs peurs et à dénoncer la domination des hommes dans la société. Ce procédé porte ses fruits car on est scandalisé par le comportement de l’harceleur et indigné par ce qui arrive à Satsuki et tout est savamment expliqué. Le graphisme est fin, délicat et met subtilement en exergue la personnalité du personnage principal. Une excellente et éprouvante lecture.
14Note générale
15Scénario / ambiance
15Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur mangas

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

manga