John Doe
Nouveau joueurSe connecter

Border T1

Actualité des mangas

Directeur d’une agence de détectives, Yamato ne recule ni devant les dangers ni devant le charme des hommes. Un yaoï policier plutôt plaisant à découvrir.

Yamato est en train de se faire sodomiser par une conquête d’un soir quand la sonnerie de son téléphone retentit avec un message particulièrement ridicule : Kitsupei, le programmeur et standardiste de son agence de détectives, a encore touché à son portable sans permission. C’est donc de très mauvaise humeur que Yamato se rend ensuite à l’agence pour passer un savon à Kitsupei. Les deux jeunes hommes sont interrompus par l’arrivée de Takami, un coiffeur styliste, qui fait une fois de plus des avances à Yamato. Finalement, c’est l’ingénieur Sôgô qui met fin au chahut général. Ce quatuor étrange peut alors découvrir sa prochaine mission : l’entreprise O.I.C. leur demande de récupérer un DVD porno dans lequel des femmes issues de familles de hauts responsables sont filmées en train de se faire violer...

Informations sur sur l'album


Date de parution : 2 mai 2013

Editeur : Tonkam
Collection : Boy's Love
Série : Border
Catégorie : Policier
Style : yaoï
scenarist:
illustrator:

Public : 18
Isbn 9782759509980
Lecture audio
Émotions ressenties :0%0%0%0%0%0%
Fiabilité de la note
Informations sur ma data-note
50%
18Note générale
15Scénario / ambiance
16Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
BbgumzFait le 27-02-2018
3 votes


J’ai récemment découvert le tome 1 de Border, et je n’ai pas mis longtemps à reluquer les pages d’une manière indécente. Comme vous, je ne connais que trop bien le classique de l’enquêteur limite schizophrène qui parle à des fantômes. Dans le même genre qu’Afterlife ou Medium, je tombe donc sur un petit livret qui ne paie pas de mine, et sur lequel Kazuki Kaneshiro a l’air de s’être lâché. L’histoire en elle-même ne casse pas 3 pattes à un canard : c’est juste une apprentie qui se retrouve à devoir collaborer avec un policier au charisme d'huitre.

On ne me la fait pas : les airs mystérieux et les regards en biais qui veulent souligner l’évidence, ça ne marche que si tu t’appelles Horacio Caine. Dans Border, la jeune fille se tape donc des enquêtes plus ou moins marquantes, qui sont surtout résolues parce que le miraculé de service communique de manière efficace avec les morts. Ok, parfois c’est vite expédié, et on n’a pas toujours le temps de voir venir la pierre, tellem...
Voir cette critique en entier

MissdouzeFait le 10-01-2018
2 votes


En 2015, le tome 1 de Border avait fait son apparition chez Komikku Editions. Le Seinen, plongé dans un univers mélangeant Polar et Thriller, n’avait pas fait beaucoup parler de lui. La référence, enregistrant une popularité très moyenne dans son pays d’origine, avait tout de même tenté une percée en France. L’histoire nous met face aux aventures d’une jeune étudiante des forces de police, assignée à un équipier qu’elle doit seconder et surveiller dans ses enquêtes. Son compagnon de terrain, ayant reçu une balle en pleine tête, est doté d’une capacité à dialoguer avec des âmes errantes.

Toute l’originalité de la série se base donc sur le don de cet étrange personnage, que l’on a tenté de rendre aussi intéressant que charismatique. Dans Border, le pitch est pourtant d’un cliché flagrant, et n’offre aucune réelle originalité. L’œuvre, qui aurait pu disposer d’un développement intéressant, semble se retrouver à patauger dans un univers policier mal maîtrisé, jouant avec ces éter...
Voir cette critique en entier

devenir rédacteur
manga
manga
Se déconnecter ?

Vous êtes sûr de vouloir vous déconnecter?

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir des notifications de votre actualité en temps réel...



Si vous pensez que d'autres personnes peuvent avoir accès à votre interface,
nous vous conseillons de fermer cette session ;)

Vous gagnez un trophée!
Ocean
Hé oui, ce site utilise des cookies.
C'est surprenant : en savoir plus.

Je l'accepte