Bande dessinéeMangasComicsJeux de sociétéJeux vidéoFilms
John Doe
Nouveau joueurSe connecter

Red Dragon débarque chez Glénat

bannière Red Dragon débarque chez Glénat
MangaActualité
par BBgumz |


Pour ce début Octobre, c’est le manga Red Dragon qui arrive en tête de liste chez Glénat.



La longue liste des shonens à inclure dans la médiathèque s’allonge tous les jours, et me fait me demander si j’aurais assez de temps pour tout finir avant d’accueillir la nouvelle année. Pour ce début Octobre, c’est Red Dragon qui arrive en tête de liste. La petite œuvre, publiée dans les pages de Shonen Ace depuis 2015, est jusque-là restée une exclusivité japonaise jalousement gardée par Kadokawa Shoten.

Il y a quelques mois, on a pu lire que Glénat avait acquis les droits pour lancer le manga sur le marché français. Le temps de balancer des confettis, et je me retrouve à compter les jours avant la sortie… prévue pour le 4 octobre !

Red Dragon, une histoire made in China


On dit souvent que les produits made in China ne tiennent pas la route. On dirait que Red Dragon a pris l’affirmation trop à cœur, et a décidé de nous montrer que les légendes venues de RPC ne sont pas à inclure dans le lot. Glénat nous propose donc de découvrir le parcours de deux gosses de la classe populaire, ayant grandi dans la dictature imposée par la dynastie Qin. Dans ce manga, les grands méchants ne sont nul autres que les fondateurs du Premier Empire chinois.

Les bases de l’histoire sont les mêmes que ce qu’on a déjà pu voir dans plusieurs autres shonens : les gentils, qui ont en marre de ce faire taper dessus, décident de lancer une rébellion. Le but : s’approprier le pouvoir, bien sûr.

Des principes et des clichés


Le peu d’infos que j’ai pu dégoter sur Red Dragon me laisse déjà quelques certitudes : ce manga sera bourré de principes et de clichés. Au début, on restera sans aucun doute dans l’expression d’une forte amitié toute gentillette. Les clichés de la force face à l’intelligence seront automatiquement au rendez-vous, car Masahiro aurait bâti son ouvrage sur les différences entre ses protagonistes. Les moins optimistes verront là un énième navet avec zéro originalité, se complaisant dans des lignes trop classiques et maintes fois réinterprétées.



Mais Red Dragon, c’est plus que ça


Si le fond même de l’histoire n’a rien de plus que les autres œuvres de même esprit, la forme de l’interprétation semble mériter plus de crédit. Dans Red Dragon, ce sont des personnages légendaires qui sont mis en scène, promettant des scènes de combat qui nous laisseront sur le cul. Ces dernières représentent d’ailleurs LE point fort de la série, qui s’impose comme un top référence au Japon.

En dehors des affrontements épiques, Red Dragon semble aussi offrir une belle opportunité de découvrir la culture chinoise à travers un récit dynamique. De quoi booster votre culture G pour pécho en soirée… ou pas.

logo twitter citation article Le temps de balancer des confettis, et je me retrouve à compter les jours avant la sortie…
Auteur BBgumz
Bbgumz
Membre
Sérivore et cinéphile, amatrice de comics, de shonen et de jeux en tous genres, ma vie se résume à décortiquer toutes les oeuvres qui me passent sous les yeux. J'ai grandi avec l'idée que tous les supports peuvent offrir des mindgames hallucinants quand on sait s'en servir. Mes passions : League of Legends, les marathons série eeet les casse-têtes géants. Mon projet : enchaîner le plus d' œuvres possibles pour devenir une encyclopédie humaine... Le chemin est encore loin, mais allez : on y CROIT !

Commentaires

Fuji774 ( le 2017-12-07):
c'est de la bombe

Kaoru ( le 2017-12-07):
coucou

manga
Se déconnecter ?

Vous êtes sûr de vouloir vous déconnecter?

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir des notifications de votre actualité en temps réel...



Si vous pensez que d'autres personnes peuvent avoir accès à votre interface,
nous vous conseillons de fermer cette session ;)

Vous gagnez un trophée!
Ocean
Hé oui, ce site utilise des cookies.
C'est surprenant : en savoir plus.

Je l'accepte