John Doe
Nouveau joueurSe connecter

A Silent Voice : un bijoux tout droit venu du Japon arrive en DVD en France !

bannière A Silent Voice : un bijoux tout droit venu du Japon arrive en DVD en France !
MangaActualité



Actualité manga A Silent Voice : un bijoux tout droit venu du Japon arrive en DVD en France !

A Silent Voice, ou Koe no Katachi, est un manga de l’auteur Oima Yoshitoki de type shonen, publié en France en 2015 aux éditions Ki-oon.



A Silent Voice, ou Koe no Katachi, est un manga de l’auteur Oima Yoshitoki de type shonen, publié en France en 2015 aux éditions Ki-oon.

Véritable pépite ayant connu un large succès, il traite de sujets durs tels que le handicap, le harcèlement et les déboires de la société.

La série compte de 7 tomes et d’un film sortie en 2016, arrivant enfin en DVD chez Kazé au prix de 19,99€.

L’auteur


Oima Yoshitoki est une jeune mangaka né le 15 Mars 1989 à Ogaki dans la préfecture de Gifu, elle a commencé sa carrière en 2008.

Elle a travaillé avec l’auteur Tow Ubakata en tant que dessinatrice pour le manga « Mardock Scramble ». Et a gagné le prix du 80th Weekly Shounen Magazine Newbie Best Mangaka Award avec son one-shot Koe ne Katachi, à l’âge de 19 ans.

L’histoire


Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule.

Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés, mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible.

Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes... jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable...

Les années passent : Shouya est désormais un lycéen de dernière année. Rempli de remords, il ne peut penser à autre chose qu'à se repentir de ses actes envers Shouko. Il a même décidé d'apprendre la langue des signes pour qu'elle puisse comprendre ce qu'il a à lui dire. Avant de mettre fin à ses jours, il apprend où se trouve Shouko et décide de la rencontrer afin d’alléger son cœur mais il ne se doutait pas que ces retrouvailles allaient changer son destin.

Pourquoi ce thème ?


N’étant pas elle-même handicapée, elle a cependant été très jeune sensibilisée à la langue des signes car autour d’elle, elles connaissaient des personnes sourdes et malentendantes, sa mère étant interprète en langue des signes. Cette dernière lui donna d’ailleurs de nombreux conseils pour l’écriture sur son oeuvre, notamment sur la manière de représenter les échanges muets.

Via le personnage principal de Shoya, elle a voulu décrier le processus de rapprochement entre des personnes très éloignée à cause d’un manque de communication. Pour renforcer tout cela, elle a d’ailleurs choisi de se placer du côté du « bourreau ».

logo twitter citation article Véritable pépite ayant connu un large succès, il traite de sujets durs tels que le handicap, le harcèlement et les déboires de la société.

Commentaires

manga
Se déconnecter ?

Vous êtes sûr de vouloir vous déconnecter?

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir des notifications de votre actualité en temps réel...



Si vous pensez que d'autres personnes peuvent avoir accès à votre interface,
nous vous conseillons de fermer cette session ;)

Vous gagnez un trophée!
Ocean
Hé oui, ce site utilise des cookies.
C'est surprenant : en savoir plus.

Je l'accepte