Bande dessinéeMangasComicsJeux de sociétéJeux vidéoFilms
John Doe
Nouveau joueurSe connecter

News bande dessinée

14-18 : La fin de la série de Delcourt

bannière 14-18 : La fin de la série de Delcourt
Bande-dessinéeActualité
par Sinan |


La saga retrace la manière dont un groupe d’anonymes, 8 hommes et 8 femmes, ont traversé la première guerre mondiale.



En octobre dernier, Delcourt sortait l’ultime tome de sa série 14-18, La Lune en Héritage. La saga retrace la manière dont un groupe d’anonymes, 8 hommes et 8 femmes, ont traversé la première guerre mondiale. Défi osé donc, mais largement relevé, tant les ventes et les critiques sont bonnes.

L’histoire de l’Histoire


C’est en 2012 que Guy Delcourt décide de lancer une nouvelle collection avec un objectif audacieux : honorer le centenaire de la guerre de 14-18. Et comme le projet ne manquait déjà pas de panache, l’éditeur a l’idée un peu folle de suivre la chronologie de la guerre. Avec un tome publié tous les 6 mois de 2014 à 2018, la série en 10 tomes colle avec la réalité des faits, en suivant les grandes dates de la grande guerre. Pour relever ce challenge original, Delcourt s’est entouré de deux habitués de la maison d’édition. C’est vers Eric Corbeyran que l’éditeur s’est tourné pour scénariser la saga. Habitué des bandes dessinées en plusieurs tomes, le scénariste avait déjà posé sa patte sur des projets d’envergure comme La Loi des 12 tables et Zodiaque. Et c’est d’ailleurs un des douze dessinateurs de Zodiaque qui a été retenu pour donner un visage aux protagonistes. Étienne Le Roux et ses deux assistants, Loïc Chevalier et Jérôme Brizard, ont donc dessiné l’intégralité des 10 tomes de 14-18, dans ce délai court.

10 tomes pour raconter au mieux la Der des Ders


Coupant court à toute remarque ou critique, le projet pose clairement son cadre. Non, 14-18 n’est pas un ouvrage historique. Bien que l’histoire se déroule dans un contexte vrai, les personnages, eux, ne sont pas du tout là pour illustrer des personnalités connues de la guerre. Si Éric Corbeyran et Étienne Le Roux ont mis un point d’honneur à se documenter copieusement sur le sujet, les deux collaborateurs s’accordent sur le fait que leur travail cherche avant tout à être crédible, cohérent, et émouvant. C’est dans cet axe que scénariste et dessinateur ont créé ces 8 jeunes hommes, partant à la guerre, et ces 8 jeunes femmes, restées au village. Un village qui, lui aussi, reste inconnu. Si cette volontaire absence de détails peut dérouter, c’est un parti pris assumé, celui de situer l’intrigue dans une famille d’un petit village français comme un autre, touché par la guerre. Départ à la guerre, découverte de l’horreur des grandes batailles, 14-18 relate avec réalisme toutes les épreuves que des milliers d’hommes et de femmes ont traversées durant ce conflit, jusqu’au retour du front et l’après guerre. Une histoire aussi saisissante que les dessins qui lui donnent vie.

Si raconter la première guerre mondiale en image peut sembler un pari compliqué, il ne nous reste qu’à tirer notre chapeau à Delcourt. Entouré des ses artistes, l’éditeur a réussi à créer une série sur les heures noires de ce conflit, captivante et immersive. Une nouvelle réussite pour Guy Delcourt, qui annonce, on l’espère, d’autres oeuvres dans le genre !

logo twitter citation article Si raconter la première guerre mondiale en image peut sembler un pari compliqué, il ne nous reste qu’à tirer notre chapeau à Delcourt.
Auteur Sinan
Sinan
Membre
Jeune trentenaire, fraîchement papa, je suis un touche-à-tout ! Un peu geek, un peu aventurier, je m’intéresse à énormément de sujets. J’écris depuis toujours, et j’aime partager mes découvertes au travers de mes articles !

Commentaires

bande-dessinee
Se déconnecter ?

Vous êtes sûr de vouloir vous déconnecter?

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir des notifications de votre actualité en temps réel...



Si vous pensez que d'autres personnes peuvent avoir accès à votre interface,
nous vous conseillons de fermer cette session ;)

Vous gagnez un trophée!
Ocean
Hé oui, ce site utilise des cookies.
C'est surprenant : en savoir plus.

Je l'accepte