Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Mon père cet enfer

Mon père cet enfer

Date de parution : 26 août 2020

Éditeur : Gallimard
Illustrateur : Travis Dandro
Scénariste : Travis Dandro
Coloriste : Coutelis
Collection : -
Série : Mon père cet enfer
Catégorie : Roman graphique
Public : 18
Isbn 9782075144254

Description de Mon père cet enfer

On est en 1980. C'est l’été au Massachusetts, dans la petite ville d’Auburn, et David vient prendre Travis après qu’il soit allé à une fête la journée. Il le ramène avec son clown gonflable chez sa maman à Leicester. En route, David lui promet que la semaine prochaine ils iront faire de la boxe. Dans son sommeil, Travis fait un rêve étrange où  le clown prends vie et l’emmène explorer la forêt. Chaque matin avant de partir à l’école, Travis suit sa série préféré, « les Pierrafeu » dont il adore dessiner les personnages. Un jour, à l’école, il se fait punir par la maîtresse pour lui avoir craché de l’eau pardessus. Il était en train d’embêter son camarade en lui crachant de l'eau et en asperge sa maîtresse par la suite sans le faire exprès. Prévenue par Le directeur à propos de cet incident, sa mère prend connaissance d'une lettre de la part du directeur et remarque que Travis a tenté d’usurper la signature des parents mais en signant Travis « Cormier » au lieu de « Dandro ». Rattrapée par les évènements, sa mère se sent obligée de lui dire la vérité sur l'identité de son père, qui est David…

Critique de Mon père cet enfer

Ayant sûrement ses raisons pour le lui avoir caché, sa mère apprend finalement à son fils que son père n'était autre que cet homme qu’il voyait régulièrement. Avec une titre aussi explicite que « mon père, cet enfer », on nous donne déjà un avant-goût et surtout un aperçu du contenu du livre. Une histoire différente de ce qu'on a l'habitude de voir et qui se démarque des tendances stéréotypés de paternel modèle comme, notamment, dans « Mon père ce héros » joué par Gérard Depardieu et Marie Gillain ou encore dans le poème « Après la bataille » de Victor Hugo tiré de « La légende des siècles ». Le roman graphique raconte et illustre le quotidien tragique que Travis Dandro vit dû à la forte dépendance son père à la drogue malgré que sa mère ait toujours tenté de le protéger de ce dernier. Le dessin est le seul moyen où il a trouvé refuge pour échapper à ce traumatisme et qui l’a d’ailleurs longtemps aidé à ne pas succomber à la dépression jusqu’à aujourd’hui sans pour autant en avoir fait l’abstraction de son existence. Bien que l’illustration peut sembler sobre, peu détaillée et minimaliste, l'auteur s’est plus focalisé sur l'histoire pour mettre en valeur la qualité du récit. L’album est effectivement riche en drames et émotions reflétant avec justesse les douleurs, peines et déception qu'un enfant puisse ressentir dans une telle situation. Ayant tout l’atout le potentiel pour recevoir un prix cette année, les lecteurs amateurs de sensations ne seront pas déçus de ce roman graphique.
13Note générale
11Scénario / ambiance
11Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee