Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee L' Etrange cas Barbora S

L' Etrange cas Barbora S

Date de parution : 14 octobre 2020

Éditeur : Denoël
Illustrateur : Marek Pokorny
Scénariste : Marek Sindelka
Collection : -
Série : L' Etrange cas Barbora S
Catégorie : Roman graphique
Public : 18
Isbn 9782207159729

Description de L' Etrange cas Barbora S

L’histoire a lieu en mai 2007 en ex-URSS, en République tchèque. Un homme, interpellé par le bug d’un babyphone, reçois des images à caractères pédopornographiques. Les images mettaient en scène une jeune fille de 13 ans clouée au sol, dévêtue et point lié. Cela vaut à la mère de se faire arrêter. Il s'ensuit alors une enquête au cours de laquelle il se fait savoir que cette jeune fille s’appelle Barbora Skrlovà et avait non 13, mais 33 ans. En effet, elle semble méconnaissable et a pris une allure de fillettes après avoir effectué une série de chirurgies et suivi un entraînement et un régime très stricte. Tout porte à croire que son père, ayant été à la tête d'une troupe scoute d’extrême droite, est derrière cette histoire. Les médias s’en donnent à cœur joie : est-ce un fantasme sexuel ou s’agit-il d’une secte?... plusieurs mois sont passés et la jeune fille est retrouvée en Norvège sous une autre identité, un certain Adam, prétendant toujours avoir 13 ans. Accusée pour multiples crimes, elle est ensuite rapatriée en Tchéquie. Mais au final, la vérité restera un mystère. Suite à cette affaire, de nouvelles lois ont été adoptées pour proteger de futures victimes contre d’éventuels actes criminels.

Critique de L' Etrange cas Barbora S

Nous avons devant nous la scène BD tchèque nommée meilleur titre de l'année 2018. C’est une bande dessinée qui s’est inspirée d’histoires sordides. Constater combien le niveau de cet album est élevé ne peut que nous troubler avec le graphisme moderne, maîtrisé, informatique et ce dès le début. Cette forme de B.D. suit la même auquelle nous avons été habitués dans les BD alternatives de l’Europe de l’Est où les récits sont courts et sont publiés dans des revues (Strip Burger), des Mooks ou des Fanzines. Ces BD qui développent une narration moyennement froide et carrée ont même été déjà publiées chez des éditeurs français (Ici même, Presque tout). Le travail de mise en case a, ici, de quoi intriguer. On observe différentes formules : des agencements fluo iconisés, des planches plus adultes avec des couleurs plus sobres ou encore des passages flashback en sépias. C’est une œuvre aux différentes tonalités où l’on décerne plusieurs empreintes : Chris Ware et son esthétisme géométrique, Arthur De Pins qui est le gaufrier de éditions Tanibis, le rigoureux Sebastien Goethals, Marek Pokorny –un dessinateur au travail impeccable-, et le travail journalistique de fond. Ces journalistes ont su démystifier le mouvement de fond en explicitant ce stratagème sectaire révélé par cette histoire étrange. En décortiquant  cette œuvre, VojtekMasek et Marek Sindelka, évoquent le travail d’un Alan Moore qui revisite Lovecraft. Ils ajoutent même un « Et si... » (What if). Et si les choses s’étaient passées différemment, si le voisin avait ignoré ses images. Mais ce « what if » n’est que transitoire. Car en effet, la fin est mystérieuse et énigmatique  à l’image du titre « étrangeté »  ne nous permet pas de résoudre cette affaire, nous laissant ainsi en suspens.  On Sat, 21 Nov 2020 at 00:04, Niaina Rakotonome wrote:
13Note générale
12Scénario / ambiance
11Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee