Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee L'antre de la cruauté

L'antre de la cruauté

Wunderwaffen T17

Date de parution : 9 septembre 2020

Éditeur : Soleil
Collection : -
Série : Wunderwaffen
Catégorie : Guerre
Public : 18
Isbn 9782302083103

Description de L'antre de la cruauté

Les autorités allemandes sont préoccupées et inquiétées par une imminente boule d’énergie tombant du ciel et qui a le camp d'Auschwitz sur sa trajectoire. Murnau est chargé d'en informer le chef de la SS "Himmler" et lui annonce qu'il ne reste que peu de temps pour évacuer avant l'impact. Ce dernier, bien que furieux, décide quand même de l’écouter sans la moindre discussion. Pendant ce temps, le camp est en chahut, sous l’alerte assourdissante de la sirène d’évacuation, les nazis évacuent la ville et aussi les prisonniers. Une marée humaine se forme, tout le monde se bouscule et des enfants se font même piétiner dans cette ruée. Les avions allemands quant à eux, suivent la boule à proximité. Ils ont pour mission d’obtenir des clichés pour le führer , lorsqu’un imprudent a perdu le contrôle et a explosé au contact de la boule. Loin de ce chaos, au-dessus de la terre, une soucoupe spatiale non identifiée semble bien profiter de la scène.

Critique de L'antre de la cruauté

Le cadeau qu’offre le Visiteur à l’Allemagne, bien que ce n’en soit pas vraiment un, a de quoi surprendre et suscite l’intérêt. À l’image de la seconde guerre interminable, la série Richard D Nolane ne craint pas de se faire vaincre par le temps et en est déjà à son 17ème tome. Dans cette œuvre bien calibrée, l'auteur a remarquablement réussi le développement de l’intrigue du Visiteur et des surprises face auxquelles le lecteur ne peut que tenir en haleine. L’auteur se permet de fictivement réécrire légèrement l’Histoire. Ainsi, l'histoire reprend sa revanche, d'où le camp de concentration d’Auschwitz qui se retrouve ravagé. Entre autres, le récit des martiens occupe une place assez imposante tout au long de la narration sans que l'aviation allemande n’en perd pas moins son importance comme ces courses poursuites dans le ciel avec la bravoure des pilotes en témoignent. Il termine avec l'ajout d'un brin de politique avec Himmler et un petit message d’amour est au rendez-vous avec un cliffhanger. Côté illustration, de nettes améliorations ont été apportées au niveau des détails des dessins et pousse à dire qu’il est à son apogée artistique. C’est cet amalgame qui fait la réussite de la série Wunderwaffen et qui lui garantit encore plusieurs années d’existence.
9Note générale
9Scénario / ambiance
11Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee