John Doe
Nouveau joueurSe connecter

Une Vie de moche

Actualité des bandes dessinées

Connectez-vous pour ajouter ou modifier une oeuvre.

Guylaine est moche… enfin elle s’en est persuadée dès qu’elle a pu porter un regard sur elle. Son corps la rebute, elle le trouve disgracieux. Elle nous livre un regard touchant sur cette mauvaise estime de soi, quand la non-beauté devient une obsession.

Ce jour qui va briser sa vie, elle n’est pas prête de l’oublier. Pourquoi ce jour-là a-t-elle été exclue, juste parce qu’elle est moche ! Sous prétexte qu’elle n’est pas comme les « beaux », elle ne peut pas jouer avec les autres. Pourquoi Gilles le peut, lui ? Depuis ce jour d’une enfance jusque-là paisible, elle a été repoussée d’un groupe. Ces mots raisonnent encore dans sa tête, après toutes ces années : « on ne joue pas avec la moche ». Guylaine a sombré dans une spirale, elle n’est pas belle. Et comble du comble, c’était écrit. En effet, son prénom rime avec « vilaine ». Pourquoi ses parents ont-ils choisi ce nom ? Ses parents portent un regard attendri, bien entendu, mais elle le sait : ils ne sont pas objectifs parce qu’ils l’aiment. Son papa est maladroit et ses mots vont la blesser alors que le but était simplement de la rassurer… « Si tu n’es pas belle pour les autres, tu le seras toujours à nos yeux » Que devait-elle comprendre ? Autant de questions qui vont trotter dans la tête de Guylaine pendant des années. Certaines trouveront des réponses, d’autres plutôt des parades. Et puis il y a ces images que les médias renvoient, toutes ces femmes belles et parfaites. Elle, elle se cache sous des vêtements sombres pour qu’on ne l’a remarque surtout pas… Et puis un jour, suite à une rencontre, elle se camoufle derrière un look punk dans ce milieu ou la « laid-itude » est à l’honneur et où, pour se démarquer et exister justement, il faut être différent et oser ! Cette parenthèse grunge est pour Guylaine un pas (temporairement) bénéfique vers l’acceptation de soi. Elle a compris qu’il faut vivre pour soi et ne pas se fier qu’aux apparences, que la vraie vie n’est pas normée. Mais pour autant, elle reste seule et…moche ! Le temps passe et œuvre sur son visage. Elle séduit, mais que des hommes plus vieux. Elle s’en fiche, elle ne veut plus plaire...

Informations sur l'album


Date de parution : 2 octobre 2019

Editeur : Marabout
Illustrateur : Cécile Guillard
Collection : Marabulles
Série : Une Vie de moche
Catégorie : Chronique sociale

Public : 18
Isbn 9782501122429
Lecture audio
Émotions ressenties :0%0%0%0%0%0%
Fiabilité de la note
Informations sur ma data-note
50%
13Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix
devenir rédacteur
bande-dessinee
bande-dessinee
Se déconnecter ?

Vous êtes sûr de vouloir vous déconnecter?

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir des notifications de votre actualité en temps réel...



Si vous pensez que d'autres personnes peuvent avoir accès à votre interface,
nous vous conseillons de fermer cette session ;)

Vous gagnez un trophée!
Ocean
Hé oui, ce site utilise des cookies.
C'est surprenant : en savoir plus.

Je l'accepte