Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Pays de la nuit

Pays de la nuit

Date de parution : 27 mai 2022

Éditeur : Mosquito
Collection :
Série : Pays de la nuit
Catégorie : Science-Fiction
Public : 18
Isbn 9782352839217

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Pays de la nuit

Georges, Ron et Shirley font du cabotinage à bord de leur navette de transport commercial dans la constellation d’Orion. Soudain, ils doivent affronter un champ d’astéroïdes non répertorié. Ils s’en sortent miraculeusement sans trop de casse, mais pâtissent tout de même d’une avarie qui nuit à la stabilisation de l’appareil. Ils sont encore loin d’Erebus, leur destination (3 jours). Ils cherchent donc une planète proche pour pouvoir réparer. Ce sera Caltus, à 8 heures, un caillou sans intérêt, habité par des colons humains peu intéressant commercialement parlant, des mormons qui vivent en autarcie. A l’arrivée, ils ont mal de chien à repérer une zone d’atterrissage : il n’y a que forêt et rocaille. Ils finissent tout de même par tenter le coup, à proximité d’un gros bourg. Hélas, à travers la brume, ils ne repèrent pas de gros rochers et s’emplafonnent dessus. Leur navette est bien plus qu’endommagée, cette fois ! Ils tentent de rejoindre à pieds le gros bourg aperçu lors de leur phase d’approche, mais doivent pour cela traverser une épaisse et sombre forêt, au relief chaotique. Bizarrement, leurs contacteurs ont tous cessé de fonctionner. Ils frissonnent en découvrant des toiles d’araignées géantes… et finissent par trouver les premières maisons. Un individu à moitié chauve-souris s’envole par la fenêtre d’une chapelle. Quel drôle de paroissien…

Critique de Pays de la nuit

Une navette s’écrase sur une planète méconnue. Les trois membres d’équipage tentent alors d’entrer en contact avec les colons humains… très fermés. Une aventure de SF classique, sur un intéressant dessin charbonneux.Le scénariste Rodolphe et Philippe Marcelé n’avaient plus travaillé ensemble depuis la série vampiresque Gothic, dans les années 2000. A l’approche de ses 80 balais, le dessinateur bordelais montre qu’il a encore de la ressource et des choix artistiques audacieux. Son dessin tout en noir et blanc s’évertue sur ce one-shot à être charbonneux, austère, « plein », mais toujours parfaitement proportionné sur les personnages et équilibré dans la composition des cases. Le scénario de Rodolphe se montre quant à lui relativement classique, à la fois dans le genre de science-fiction général et au sein de son œuvre particulière. Trois livreurs humains « en panne » de navette spatiale sont forcés à se poser pour réparer sur une planète méconnue… et leur escale improvisée va tourner au tragique. Car non seulement ils se crashent sur Caltus, et pas qu’un peu, mais en plus cette planète est habitée par des colons carrément pas sympas. Pas belliqueux pour autant, mais fermés, sectaires, avec des attitudes sociales pour le moins discourtoises. Evidemment, on ne vous divulguera pas ici le pourquoi du comment. Le gros de l’intrigue consiste pour notre trio de héros à tenter des mesures d’approche et d’accroche sociale. En revanche, on s’étonne que le personnage féminin s’appelle Sylvie jusqu’à la page 16, après quoi ce sera Shirley. Petit souci de relecture éditoriale ?

Auteur de la critique

9Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee