Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Merci l'amour, merci la vie T2

Merci l'amour, merci la vie T2

Date de parution : 3 février 2021

Éditeur : Fluide Glacial
Illustrateur : Yannick Grossetête
Collection : -
Série : Merci l'amour, merci la vie
Catégorie : Chronique sociale
Public : 18
Isbn 9791038200203

Description de Merci l'amour, merci la vie T2

Le moelleux au chocolat : Un homme attend inquiet devant la porte des toilettes. Il vient de faire sa demande en mariage à Angélique, en trouvant une idée quelque peu originale : il lui a mis une bague non pas au fond d’une coupe de champagne, mais dans un moelleux au chocolat. Evidemment, sa future femme ne l’a pas sentie en bouche et l’a avalée… et au terme du processus de digestion, elle s’est isolée aux toilettes pour fouiller consciencieusement ce qui est ressorti. L’homme est confus mais il dédramatise en précisant qu’une passoire, ça se nettoie. Angélique voudra-t-elle quand même l’épouser ?
Romane : Deux bébés – un garçon Adam et une fille Romane – discutent dans un bas à sable, comme s’ils avaient 30 ans et étaient issus de la noble société. Romane explique qu’elle a dû rompre avec Gabriel, car ce dernier a refusé de lui prêter sa pelle en plastique lors de leur dernier rendez-vous. Et de préciser sa conception du couple : en amour, on doit tout partager. Pour sûr, ses sentiments devaient être moins profonds que les siens. Quel ordure, s’exclame Adam. Que ce malotru n’ose jamais remettre ses pieds en ce lieu. Puis Adam en profite pour se lancer dans une déclaration d’amour fiévreuse…

Critique de Merci l'amour, merci la vie T2

La vie tumultueuse des couples – en devenir ou assumés – de la famille, de la transmission intergénérationnelle… Un second recueil d’historiettes qui singent les relations à notre belle époque de manière absurde.Merci l’amour, merci la vie ! recueille plusieurs historiettes parodiant avec force non-sens, sens de l’absurde, sens uniques et sens interdits, des scènes de la vie quotidienne, plutôt familiales et surtout sentimentales. Car la passion amoureuse se télescope souvent avec les responsabilités familiales qu’elles induisent, si on poursuit leur processus. Alors autant en faire des caisses sur le sujet. L’auteur Yannick Grossetête met donc en scène des petits personnages plutôt cadrés de loin, à l’aide d’un trait rapide et stylisé, majoritairement rehaussé par une ou deux teintes en aplats bi ou trichromiques. La couverture résume bien la tonalité : on y voit un jeune couple qui commence à faire l’amour en levrette… sur la table du diner devant les parents… qui acceptent la situation avec une tolérance zélée et inopportune. Dans ce second recueil, des couples tentent ainsi des approches hésitante ou des sorties pathétiques ; des parents tentent d’inculquer des « valeurs » (évidemment décentrées) à leur progéniture ; des tensions générationnelles traduisent la déshumanisation de notre société… Sur ces saynètes plane l’ombre de diverses failles de notre époque, qui séduisent de par leur fort potentiel de liberté, de modernité ou de divertissement : les réseaux sociaux, les ephads, l’impérative révolution écologique, les corvées domestiques, les émissions de cuisine à la télé, l’honnêteté dans le couple, la transmission décomplexée, la prise de conscience sur l’inéluctabilité de la mort… Soyons fin heureux de foncer droit dans le mur en klaxonnant ! Mais en s’aimant, bien sûr.

9Note générale
8Scénario / ambiance
9Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee