Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Les Yeux perdus

Les Yeux perdus

Date de parution : 27 mai 2022

Éditeur : Dargaud
Illustrateur : Juan Manuel Tumburus
Coloriste : Juan Manuel Tumburus
Collection :
Série : Les Yeux perdus
Catégorie : Contes / Fééries
Public : 18
Isbn 9782205089769

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Les Yeux perdus

En plein cœur de la 1ère guerre mondiale, quelque part en Europe, un jeune poilu est miraculeusement recueilli par Ofélia et son jeune frère Otto, qui vivent avec Maurice dans un orphelinat abandonné. Ravi d’être invité à diner pendant cette période de famine, le soldat ignore cependant qu’il va bientôt servir de repas aux jeunes enfants. Et pourtant, dans une routine bien huilée, Ofélia et Otto détournent l’attention du soldat pendant que Maurice le « soulage » de sa tête. La victime sera alors débitée en quartiers de viande, mais seulement après avoir été énucléée, comme si la seule absence des yeux des victimes rendait le crime moins horrible. Ses yeux rejoindront dans des bocaux ceux des précédents morts de l’orphelinat, que ce soit la famille de Maurice ou les autres orphelins, tous victimes du typhus. Or le jeune Otto, ne supportant plus cette vie, va découvrir qu’en plaçant les yeux de ses anciens camarades dans des orbites de poupées, ceux-ci vont revenir d’entre les morts. Ainsi, avec leur aide, le jeune orphelin va tenter avec sa sœur de se défaire de l’emprise de Maurice et de fuir...

Critique de Les Yeux perdus

Pendant la 1ère guerre mondiale, des soldats égarés et affamés recueillis par des jeunes orphelins sont invités à partager leur table sans savoir que ce sont eux qui seront au menu du jour. Un conte horrifique aussi beau que glaçant.Dès les premières cases de cet ouvrage, on est subjugué par la beauté du dessin et sa colorisation par l’argentin Juan Manuel Tumburus, qui n’est pas sans rappeler le style de Juanjo Guarnido ( Blacksad, Les Indes Fourbes). Les paysages désolés d’une Europe en guerre, la boue qui se confond avec le ciel noirci par les fumées de canons et l’apparition angoissante d’enfants porteurs de masque à gaz... Tout ceci place le lecteur dans l’ambiance de ce qui va suivre : un conte horrifique dont on ne mesure pas encore la noirceur. Car la principale qualité des Yeux Perdus réside dans cette ambiance poisseuse et dérangeante que le scénariste Diego Agrimbau parvient à distiller au long du récit, qui nous fait penser à l’ambiance cauchemardesque des films de ses compatriotes hispanophones Guillermo Del Toro (Le labyrinthe de Pan) ou encore Juan Antonio Bayona (L’Orphelinat, Quelques minutes après minuit). L’histoire monte progressivement en tension, accompagnée par Tumburus qui prend un malin plaisir à nous régaler d’une petite boutique des horreurs, avec ces poupées d’une autre époque rendues vivantes, une fois affublées des yeux assassinés. Une très belle œuvre, à ne pas mettre entre des mains sensibles, mais qui se dévore… des yeux.

Auteur de la critique

12Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee