Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Les Oiseaux ne se retournent pas

Les Oiseaux ne se retournent pas

Date de parution : 18 mars 2020

Éditeur : Delcourt
Illustrateur : Nadia Nakhlé
Scénariste : Nadia Nakhlé
Coloriste : Nadia Nakhlé
Collection : Mirages
Série : Les Oiseaux ne se retournent pas
Catégorie : Guerre
Public : 18
Isbn 9782413027652

Description de Les Oiseaux ne se retournent pas

Une jeune enfant joue pour la dernière fois avec son cerf-volant dans les rues de la ville, tandis que des avions de chasse traversent le ciel. Sa famille organise sa fuite loin de la guerre, et lui intime quelques mots d'ordre très simples. Avancer quoi qu'il arrive, ne pas montrer ses peurs, éviter les passeurs et les militaires et ne donner sa confiance à personne. Avec des papiers sous un faux nom, un peu d'argent, elle prend la route aux côtés d'un jeune garçon appelé Yassin. Le trajet en bus, puis deux jours de marche à pied, les amènent finalement au premier poste frontière. Au même moment, alors que les affrontements se poursuivent, Bacem le jeune soldat reçoit l'ordre de tirer sur des femmes et des enfants qui traversent une rue. Il tire en direction du ciel, puis décide que ce sera la dernière fois. Il dépose son arme, prend son oud en bandoulière et se met lui aussi en marche vers l'exil. Les deux destins d'Amel et Bacem vont se croiser par hasard, au moment où ils pourraient traverser la mer vers le continent européen. Ils voient les oiseaux dans le ciel qui passent au dessus d'eux, et ne se retournent pas.

Critique de Les Oiseaux ne se retournent pas

Une jeune fille et un militaire fuient leur pays en guerre, en direction de l'Europe. Une plongée sombre, poétique et allégorique dans le drame que vivent de nombreux hommes et femmes aujourd'hui. Un très beau livre. Pour son premier roman graphique, Nadia Nakhté fait le choix très clair d'une histoire en images à mi chemin entre le livre illustré et la bande-dessinée. Son approche ne montre pas la moindre hésitation, elle enchaîne les pleines pages purement visuelles, comme cette très belle série de portes en milieu d'album, ou des moments plus intimistes entre Amel et Bacem. Elle raconte l'exil des réfugiés en choisissant la poésie comme langage, que ce soit à travers les nombreux vers qu'elle emprunte à de grands noms de la littérature, ou dans la manière dont elle met en scène des instants flottants très profonds. Bien qu'extrêmement contemporaine, son histoire utilise très peu de repères temporels, les guerres en contexte de fond pourraient être toutes les guerres, les origines des personnages ne sont pas précisées. L'obsession du vol des oiseaux et le oud que transporte le jeune musicien servent de fil rouge presque immatériels. Le résultat est une immersion très forte, des pages souvent très belles, le contraste entre la beauté d'âme des deux héros et la dureté du monde. Nadia Nakhté est clairement une grande illustratrice dont le talent va très certainement s'exprimer dans de multiples domaines. La force de ses images frappe immédiatement et apporte une puissance absolue à ce livre sombre et fort.

13Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee