Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Le conte du genévrier

Le conte du genévrier

Les Merveilleux contes de Grimm T3

Date de parution : 28 août 2020

Éditeur : Les aventuriers de l'Etrange
Illustrateur : Nuria Tamarit
Coloriste : Nuria Tamarit
Collection : -
Série : Les Merveilleux contes de Grimm
Catégorie : Contes / Fééries
Public : 12
Isbn 9782490195169

Description de Le conte du genévrier

Il était une fois un couple, Jakob et Anja, qui vivaient fort loin dans les montagnes. Anja ne cesse de prier chaque soir mais malgré leur profond amour, ils n’arrivent pas à avoir d’enfant. Quand un matin d’hiver, au pied d’un Genévrier, Anja est en train de peler une pomme et s’entaille le doigt. Par ce sang qu’elle a coulé elle prie à ce qu’on lui offre enfin fertilité. Elle tombe finalement enceinte l’été suivant et, dans l’engouement, s’est permise de goûter aux fruits du genévrier. Malheureusement, Elle tombe malade par la suite et meurt juste après avoir accouché de son fils, Will ». Jakob décide alors de l’enterrer au pied de ce même arbre qui leur a porté grâce. Il se remet de son chagrin et épouse plus tard Gabrielle avec qui il a eu sa fille, Marleeken. Le fait que Will et sa demi-sœur développent beaucoup d’affection l’un pour l’autre déplaise fortement à sa belle-mère de peur qu’ils ne finissent ensemble. Les années passent alors quand, poussé par les conseils malveillants que lui murmure le diable, Gabrielle tue son beau-fils d’un coup de fenêtre et lui décapite la tête pour dissimuler toutes traces hors de la vue de sa fille.

Critique de Le conte du genévrier

Au bord du désespoir,  une femme obtient finalement un fils grâce au pouvoir divin d’un arbre genévrier mais qu’elle paye au prix de sa propre vie. Ironiquement, son fils finira assassiné par la nouvelle épouse sous cet même arbre. Vers le 19 -ème siècle, les frères Grimm ont parcouru l’Allemagne pour réaliser un recueil des contes allemands les plus populaires, dont « le conte de genévrier » fait partie. Ayant été longtemps transmis de génération en génération uniquement par l’ouïe, Charles Perrault était le premier à tenter une retranscription écrite du conte du genévrier vers le 17eme et qui est  ici repris de nouveau par le « Aventuriers de l'étrange » cette fois sous une forme illustrée. Ainsi, après les autres contes des frères Grimm comme « Le lutin » et « le cordonnier et Le bal des douze princesses », les Aventuriers de l'étrange  enchainent donc leur adaptation en BD des contes de Grimm avec ce troisième tome. Le récit est basé sur l'arrivée d’une belle-mère maladivement jalouse, qui d’ailleurs rappelle Baba Yaga. Faisant place à une succession de drames et méfaits dont le temps et le cours de la nature se chargeront de punir. Sous les traits de Nuria Tamarit, les dessins semblent plus adaptés au jeune public avec une illustration plus atténuée des scènes de violence. Les dessins sont simples, riches en couleurs avec un découpage bien organisé qui facilite la lecture. C’est encore un ouvrage réussi pour cette édition et qui raviront sans aucun doute tous les petits aussi bien que les grands.
8Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee