Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Les Belles personnes

Les Belles personnes

Date de parution : 21 octobre 2020

Éditeur : Soleil
Illustrateur : Chloé Cruchaudet
Coloriste : Jake Raynal
Collection : -
Série : Les Belles personnes
Catégorie : Chronique sociale
Public : 18
Isbn 9782302081765

Description de Les Belles personnes

Chloé Cruchaudet a un nouveau projet en tête et en fait part à sa tante. Elle aborde avec elle le sujet des super héros "incognito" et ainsi voue ce projet à l'admiration de leur discrétion. Pour un peu se changer de ceux qui sont déjà trop célèbres, ceux-là deviendraient des héros en forçant l’admiration de tous. En effet, il consiste à rendre hommage à ces personnes sans pour autant les rencontrer mais uniquement par le biais de l’amour ou de l’admiration de celui qui narrate leurs exploits. Elle évoque, pendant qu’elle expose son idée, sa rencontre avec l’acteur Romain Duris dans un supermarché pour relater sa comparaison. Elle aurait probablement voulu le voir de la même façon dont son réalisateur ou son producteur le voyait, en tenant compte de l’image qu’elle en avait à l'écran. Voir cet acteur différemment. La tante de Chloé pense qu’il n'est pas facile parler de gens réellement « bien ». Selon l'auteur, il y a eu un grand nombre de participation rendant difficile de faire un choix. Car chacun a ses propres goûts et motivations, cela ne s’est pas fait objectivement . Elle puise ses idées de la réalité pour mieux créer graphiquement sans avoir à entamer une retranscription littérale ou intégrale. Et puis, on se dit finalement que le « juste » portrait d’une personne, ça n’existe pas…

Critique de Les Belles personnes

Cet album, signé Chloé Cruchaudet, recueille différents portraits de personnages anonymes qui ont forcé l'admiration. Regardé par les yeux de l’autre. Fait pour ceux qui recherchent l'originalité et aiment redécouvrir la beauté de l'à âme. S’inspirant d’une idée qu’elle a eu durant le festival du BD édition 2018 à Lyon, suivi d’une exposition les belles personnes, l’autrice a sélectionné et offert quatorze portraits inspirés d'écrits receuillis dans un panel de parestataires. Parmi lesquels il y a "le chien Mint qui est tout fou -fou et drôlement intelligent", "la voisine aux potions magiques" ou encore "un touchant frère qui vit dans sa monde", "le bouleversant portrait de Seï" et encore bien d’autres… Un grand travail d’adaptation des textes originaux en illustrations a permis la naissance de toutes ces personnages. C’est un vrai travail de qualité et une vraie accommodation du contenu pour le développer et lui donner vie. Que ce soit une adaptation stricte ou personalisée, tout est écrit brièvement, de façon abrégé et  efficace. 2 à 6 pages de couleurs nuancées sont suffisantes pour que ces belles personnes prennent vie sous un aspect bien distinct. La lecture nous fait ressentir nombre de différentes émotions, apaisantes et agréables, pour de légers portraits, nonchalantes ou plus sérieux, anthropophormes, des portraits de probable gens que l’on côtoie au quotidien avec leurs forces et leurs défauts, qui apparaissent une seule fois dans votre vie mais qui vous laisse un souvenir impérissable. Un beau challenge réussi.
8Note générale
10Scénario / ambiance
9Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee