Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Le Réveil du tigre

Le Réveil du tigre

Date de parution : 15 janvier 2021

Éditeur : Dupuis
Collection : Aire libre
Série : Le Réveil du tigre
Catégorie : Western
Public : 18
Isbn 9791034754199

Description de Le Réveil du tigre

C’est le baptême du feu pour Matt Monroe, tout juste recruté chez Pinkerton, la célèbre agence de police privée. Les enlèvements se multiplient autour de Bakersfield en Californie, dans les années 1850. Entre autre tragédie, l’aînée des filles du banquier Kelly est retrouvée assassinée. Une occasion surtout pour le jeune homme de remonter la piste de son vrai père, qui n’est autre que Chen Long, plus connu vingt ans auparavant sous le nom de « Chinaman ». Brisé par la guerre de sécession et le bagne, le vieux tigre chinois, qui défiait autrefois la mort, vit désormais retranché dans la nature d’Idlewild et les fumées d’opium. Il ne sait pas qu’Ada, sa femme, l’amour de sa vie, lui a donné un fils avant de mourir. Matt va tomber amoureux et épouser la cause des opprimés. Il va découvrir que son père est un homme bien qui a souffert et regrette ses mauvaises actions. Les deux hommes vont se retrouver dans la violence et Matt va pardonner à son père qui lui sauve la vie. Ensemble, ils vont déjouer une incroyable et terrible conspiration...

Critique de Le Réveil du tigre

La conclusion surprenante d’une formidable saga débutée en 1997, Chinaman. Un western crépusculaire d’une violence inouïe, mais empli de sensibilité. Un bel album !Ce brillant one-shot ressemble à un testament, la conclusion d’une saga pleine de bruit et de fureur, de longue haleine : Chinaman. Elle fait penser aux aventures du lieutenant Blueberry de Jean Giraud, sans jamais avoir vraiment réussi à rivaliser pleinement. Si Serge Le Tendre a ressuscité cet anti-héros laissé de côté depuis 2007 et le tome Tucano, avec une histoire au synopsis haletant, c’est pour offrir aux lecteurs la suite et la fin de l’histoire d’amour entre un farouche guerrier et une femme extraordinaire. Créé en 1997, Chinaman aura donc vécu 9 aventures, aux dialogues finement ciselés, avant de tirer sa révérence, laissant dans le sillage de sa brève existence le parfum entêtant d’un western unique en son genre. Plus qu’une suite, mieux qu’un retour, cet opus est un adieu où Chinaman fait l’expérience de la rédemption. Il y combat valeureusement aux côtés de ce fils surgi du passé. Dans le contexte de la ruée vers l’or et le racisme inhérent à la conquête de l’Ouest, l’ultime enseignement à tirer se présente comme un vibrant plaidoyer pour la justice et contre la violence. C’est là l’héritage de Matt, légué par ses parents qui n’ont jamais cessé de s’aimer. Côté graphisme et couleurs, Olivier TaDuc se surpasse. Il sert ici merveilleusement un récit mené tambour battant.

12Note générale
12Scénario / ambiance
11Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee