Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Vent lointain

Vent lointain

Le Printemps suivant

Date de parution : 7 octobre 2020

Éditeur : Casterman
Illustrateur : Margaux Motin
Coloriste : Pierre-Mony Chan
Collection : -
Série : Le Printemps suivant
Catégorie : Chronique sociale
Public : 18
Isbn 9782203210394

Description de Vent lointain

Margaux, une parisienne fanatique de mode, envisage de fonder une "vraie" famille après avoir vécu la vie d'une mère célibataire. Elle reste toujours la même, remplie de vie, de détermination et à la fois rigolote et gaffeuse. Elle déborde d'énergie. Cependant depuis un certain temps, Margaux pense avoir trouvé l'amour et se sent prête pour une vie à deux, en bonus avec un père célibataire aussi! Margaux rejoint, ainsi, Pacco au Pays Basque. Ils emménagent à la campagne avec Maé et Lou, leurs filles. Commence alors l'acceptation des habitudes agaçantes de l'autre et le consentement à des compromis. Mais pour une famille recomposée, le vivre ensemble est plus compliqué. En effet, leur quotidien est cadencé par le choc entre leurs filles. Malgré cela, Margaux voit toujours les choses du bon côté. Elle investit beaucoup pour son couple et sa famille, d'autant plus qu'elle et Pacco ont plusieurs objectifs. Elle planifie diverses activités de décoration, jardinage, peinture et trimbaler son compagnon chez Jardiland et Ikea. Petit à petit et inconsciemment, Margaux fonde sa famille en essayant de surmonter les difficultés de la vie communautaire, en harmonisant, autant que possible, son statut de mère et d'épouse.

Critique de Vent lointain

La vie de citadine de Paris est désormais derrière Margaux. Elle embrasse, maintenant, la vie d'une campagnarde et d'une mère de famille! Margaux Morin offre à ses lecteurs son quotidien mouvementé et atypique. En 2008, elle devient blogueuse en plus d'œuvrer dans le monde de la presse et de l'illustration. J'aurais aimé être ethnologue, une BD (la première) publiée en 2009 relate des histoires inspirées de son expérience de la trentaine. Puis s'ensuit plusieurs collaborations pour des travaux d'illustration, notamment pour le DVD Mother Fucker de Florence Foresti et La femme parfaite est une connasse des Girard. Elle est active sur les réseaux sociaux. Elle y publie des illustrations amusantes. Accompagnée de son homme Pacco, qui a à son actif plusieurs followers ( auteur de LesRasperry ), elle remet à jour son changement de vie en mettant l'accent cette fois-ci sur la vie de famille récompensée. A noter que le tome 1 est sorti il y a sept ans. Ses illustrations ont évolué au cours du temps, reflétant peut-être sa maturité de quadragénaire . Elles présentent davantage plus de précisions, de légèreté… Mais elle garde l'authenticité de ses dessins comme ses choix de couleurs attrayants. Des planches crayonnées représentant l'illustratrice ont été faites par son compagnon. La lecture est balisée et se fait par deux pages à la façon d'un "j'aime" ou "j'aime pas". Dans le tome 1, l'auto-critique-biographique présentait sa vie de famille, avec ironie et humour, aux travers de ses dessins. C'est ainsi avec impatience qu'on part à la découverte des nouvelles péripéties de cette famille merveilleusement recomposée.
10Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee