Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Vent lointain

Vent lointain

Le Printemps suivant

Date de parution : 7 octobre 2020

Éditeur : Casterman
Illustrateur : Margaux Motin
Coloriste : Pierre-Mony Chan
Collection : -
Série : Le Printemps suivant
Catégorie : Chronique sociale
Public : 18
Isbn 9782203210394

Description de Vent lointain

Après une vie parisienne de mère célibataire passionnée de mode, il est temps pour Margaux de se ranger (un peu) dans une vie de famille. Elle n’a pas changé, toujours aussi déterminée, joyeuse, gaffeuse, rigolote et dotée d'un caractère bien trempé. Mais depuis quelques temps, Margaux est amoureuse et elle est enfin prête à partager sa vie. Et pourquoi pas avec un homme qui a lui aussi une fille ! Margaux quitte ainsi Paris pour le Pays Basque, à la campagne, où elle s'installe avec Pacco et leurs deux filles, Lou et Maé . Devoir s'habituer et accepter les petites manies de l'autre et vivre à deux, apprendre à faire des concessions et des compromis, c'est une chose... Mais à quatre, ça peut sembler (plus) compliqué ! En effet, deux ados sous le même toit, voilà de quoi rythmer le quotidien. Margaux déborde de positivité. Avec Pacco, ils ont plein de projets et d'envies. Sa routine est certes moins survoltée qu’avant, mais elle y met tout autant d'énergie (trop parfois !). Au programme : jardin, peinture, déco… traîner son mec chez Jardiland et y acheter tout le magasin. Ou même mieux : se prendre la tête dans les rayons d’Ikéa, une épreuve sociale et moderne pour tester son couple ! En somme, sans le faire réellement, elle dresse un tableau inspiré de son foyer, qui met le doigt sur les petits tracas et problématiques conjugales, et les difficultés de chacun à trouver sa place et son équilibre entre la parentalité et le couple.

Critique de Vent lointain

Adieu talons aiguilles, troqués pour des bottes en caoutchouc tout confort. Quoi de mieux que la vie au grand air pour changer de vie. La vie de famille… un vaste sujet ! Margaux Motin partage quelques brèves d’un quotidien aussi rythmé qu’insolite.Illustratrice, Margaux Motin travaille pour la presse et crée son blog en 2008. Sa première BD, J'aurais adoré être ethnologue (2009) raconte les anecdotes de sa vie de trentenaire. Puis elle collabore avec Florence Foresti pour illustrer son DVD Mother Fucker et également avec les sœurs Girard, autrices de La femme parfaite est une connasse. Elle est présente et suivie sur les réseaux sociaux où elle poste ses illustrations hilarantes. Sept ans après le tome 1 d'une série sur sa nouvelle vie, elle remet ça en évoquant sa famille recomposée. Elle s'accompagne de son compagnon Pacco, également auteur de BD, à qui ont doit Les Raspberry, et qui a lui aussi un compte Instagram suivi par de nombreux followers. Le dessin de Margaux Motin semble avoir évolué : plus précis, plus léger, plus posé... à son image de quadra peut-être ? Mais son trait est toujours aussi expressif et clair, avec un choix graphique de couleurs attractives pour dessiner ses péripéties. On découvre quelques planches crayonnées en noir et blanc qui la représentent à travers les yeux de son Homme. La lecture se ponctue aussi par des doubles pages, genre carnet intime « bilan » ou encore « j’aime vs j’aime pas ». Dans le premier tome de ce diptyque rafraîchissant, elle nous livre une auto-critique-biographique intimiste dessinée et racontée avec humour et dérision. On a hâte de découvrir les aventures de cette famille joliment recomposée aux journées « simpl...iquées » !

10Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee