Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Les Routes du Sang

Les Routes du Sang

Le Merlu T2

Date de parution : 5 mai 2021

Éditeur : Paquet
Scénariste : Thierry Dubois
Collection :
Série : Le Merlu
Catégorie : Guerre
Public : 18
Isbn 9782889321278

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Les Routes du Sang

George, le Merlu, a réussi à échapper à la colonne allemande qui le pourchassait. Malheureusement, cette chasse à l’homme a causé beaucoup de tort à la compagnie Colin détenue par le père de Marie-Jeanne, sa fiancée. Le père Colin n’est pas prêt de recevoir son laisser passer pour transporter ses marchandises en zone libre. Dans la forêt à proximité de Chalon-sur-Saône, le Merlu et son équipe de résistants s’affairent à saboter la voie ferrée. L’objectif de la résistance locale est de freiner le ravitaillement des troupes de l’occupant. Alors que le Merlu file au volant de son camion à travers la forêt, la voie dont les tire-fonds ont été enlevés sur vingt mètres ne résiste pas au poids de la grosse locomotive à vapeur. La voie s’ouvre et le convoi continue son chemin dans le talus. L’occupant va mettre plusieurs jours à évacuer le convoi et rétablir la ligne ferroviaire. De retour à la cache, l’humeur des hommes est festive. De son côté, le Merlu fait la mine des mauvais jours. Il n’apprécie guère de saboter les voies car souvent ce sont les mécaniciens français de la locomotive qui sont blessés ou tués. Mais c’est le prix à payer pour affaiblir l’occupant. Le soir même, à la nuit tombée, le Merlu et Laugère se mettent en route à la demande de Rotor pour rencontrer le chef régional de la Résistance. Après plus de quatre heures à marcher en direction de la ligne de démarcation, les deux hommes sont rejoints par un passeur. La consigne est claire : si ça tire, c’est chacun pour soi. Le petit groupe se fait surprendre par une patrouille allemande. Il n’y a qu’une seule solution : courir le plus vite possible. La patrouille n’hésite pas une seconde et tire vers le Merlu qui tente d’éviter les balles. En se retournant, il s’aperçoit que Laugère est touché. Il va maintenant être beaucoup plus difficile de fuir...

Critique de Les Routes du Sang

Décembre 1941. Alors que les camions à gaz de la compagnie Colin sont devenus personna non grata en zone libre, la résistance s’organise dans la Saône. Le merlu avec son équipe de francs-tireurs tentent de saboter le ravitaillement de l’occupant.Thierry Dubois et Jérome Phalippou remettent le couvert avec leur Merlu. Après le final fracassant du premier opus, le démarrage de la seconde aventure ne pouvait qu’être détonnant. Thierry Dubois, au scénario, centre le récit sur le Merlu qui est passé de contrebandier à responsable d’un petit groupe de résistants. Le scénario ne se contente pas de décrire les actions de George mais dépeint aussi le portrait du personnage de Jean-Claude qui est pétainiste de la première heure et qui souhaite que la France collabore avec l’occupant pour retrouver une certaine forme de liberté. C’est une des forces de cette série qui confronte deux visions opposées de l’occupation. La collaboration ou la résistance. Pour le coup, les auteurs ont un parti-pris dans la comparaison des deux mentalités, car le personnage de Jean-Claude est fort détestable, autant sa perception politique que son caractère. Fait particulier, les deux hommes sont liés par Marie-Jeanne qui est toujours amoureuse de George mais qui vit sous le toit de Jean-Claude pour assurer sa sécurité. D’ailleurs, sa relation platonique avec Jean-Claude va pousser ce dernier à se servir d’elle pour obtenir les faveurs du colonel. Fait nouveau, le récit se déroule en décembre 1941 lors de l’attaque kamikaze japonaise sur Pearl Harbor et l’entrée en guerre des Etat-Unis. L’aspect graphique est assuré par le dessinateur Jérome Phalippou qui offre un trait réaliste très détaillé. D’un aspect plutôt classique, l’ensemble graphique est cohérent sur l’ensemble de l’album. Malgré une belle mise en couleur de Patrick Larme, le dessin de Phalippou est tellement détaillé, qu’une version en noir est blanc ou crayonnée serait suffisante pour apprécier l’album. Ce nouvel opus dévoile donc un peu plus l’intrigue principale autour de George, le Merlu, ainsi que la psychologie des personnages. En particulier celui de Jean-Claude prend un peu plus de place que lors du premier tome et ce n’est pas pour nous déplaire...

Auteur de la critique

12Note générale
12Scénario / ambiance
13Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee