Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Le Goût du sang

Le Goût du sang

Date de parution : 27 mai 2022

Éditeur : Le Lombard
Illustrateur : Debuhme
Collection :
Série : Le Goût du sang
Catégorie : Thriller
Public : 18
Isbn 9782803677054

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Le Goût du sang

En raison d’un bête problème de GPS, Aldo vient d’écraser sa voiture de location au fond d’un ravin, dans un paisible coin de campagne vallonné. Il s’en tire miraculeusement avec une blessure à l’abdomen. Il remonte la falaise et s’en va, titubant, toquer à la porte de la première ferme qu’il aperçoit. Il est accueilli par une scène qui le fait tourner de l’œil : la fermière tranche la tête d’un poulet (encore vivant) sur un billot. Bien qu’il soit très costaud et membre de la mafia, Aldo n’a jamais supporté la vue du sang frais ! Il se réveille allongé sur le canapé de la jeune fermière, prénommée Lou. Elle lui a posé un bandage et préparé un thé. Lou conserve ses distances. Elle lui propose le gîte pour une nuit, le temps qu’on vienne le récupérer. Mais la nuit, Aldo a faim. Il descend fouiller la cuisine en quête d’une cuisse de poulet. Il ouvre alors le congélateur et découvre… le cadavre d’un homme décapité. Il se prend aussitôt un coup de poêle à frire sur le crâne. Il se réveille cette fois ligoté dans la cave de Lou, qui n’a pas trop envie qu’il la dénonce après qu’elle a tué son mari. Pour sauver sa vie, Aldo lui offre ses services : en tant que fils de boucher et membre de la pègre, il s’y connait pour faire disparaître les cadavres, notamment à l’aide d’une machine à hacher la viande. Lou accepte…

Critique de Le Goût du sang

Un (gentil) mafieux atterrit par hasard chez une fermière qui a décapité son mari. Il l’aide à recéler le cadavre, tandis que d’autres mafieux tentent de les supprimer. Un thriller rural gore et vaudevillesque.L’illustrateur suisse Debuhme (de son vrai nom Philippe Baumann) nous avait déjà gratifiés en 2019 du conte contemporain et métaphorique De la nécessité d’avoir un ours chez soi. Le revoilà qui pose un nouveau regard cynique et humoristique sur nos contemporains, avec ce thriller glauque qui louche sur le vaudeville. L’ambiance rurale et sanguinolente du Goût du sang est donnée d’emblée, façon Fargo (la série Netflix®). Un mafieux qui a peur du sang ; une fermière qui a décapité son mari ; des sbires qui veulent faire le ménage ; un flic local quelque peu tendre et candide… L’enchaînement des évènements est totalement rocambolesque et s’appuie sur tous les clichés du polar pour mieux les détourner, avec une bonhommie bouffonne bienvenue. Les amateurs d’humour noir, de squelettes dans les placards et d’hémoglobine devraient apprécier. Le dessin humoristique est vif, dynamique… parfois un peu expédié (quand le tumulte s’accélère vers la fin), mais le découpage séquentiel fait bien le job et nous entraîne avec plaisir dans cette farce gore, détonante et néanmoins légère.

Auteur de la critique

9Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee