Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee La Force de l'ordre

La Force de l'ordre

Date de parution : 21 octobre 2020

Éditeur : Delcourt
Scénariste : Didier Fassin
Coloriste : Jake Raynal
Collection : Seuil Delcourt
Série : La Force de l'ordre
Catégorie : Chronique sociale
Public : 18
Isbn 9782413012955

Description de La Force de l'ordre

Il est 19h dans un quartier chaud, le jour de la fin d’année en 2006. Des agents de police patrouillent près d’un arrêt de bus et s’arrêtent au vu de trois jeunes qui y attendent. Les trois jeunes issus de la banlieue sont contrôlés et aussitôt brutalement interpellés pour être ensuite conduits au poste pour une arrestation au bout de laquelle les trois jeunes gens sortiront libre en dépit des contraintes des policiers. Didier Fassin, qui suit les forces de l’ordre dans le cadre d’une enquête anthropologique, fut l’un des témoins de cette scène, ce genre d’arrestation est malheureusement fréquent dans les endroits peuplés dans lesquels la sécurité de la population est parfois négligée, causant ainsi des tragédies. Comme pour la mort de Zyed et Bouna à Clichy-sous-Bois, en 2005. Le ministre de l’intérieur de l’époque, suite à ce drame a assuré qu’ils étaient mêlés à un cambriolage et qu’ils n’étaient pas inculpés par la police. Cependant, l’enquête menée après cette tragédie a démontré que les propos de ce dernier étaient mensongers.

Critique de La Force de l'ordre

Didier Fassin remet l’ouvrage sur le métier de policier par le biais d’une BD-enquête « ethno-graphique » 10 ans après la sortie d'un essai sur l’inflection sécuritaire que vivent les populations dans les quartiers malfamés de France . Adaptation de son essai de sciences sociales La Force de L’Ordre qui illustre l’enquête ethnographique de l’anthropologue. Son but au début était de comprendre et faire comprendre le travail des agents de police dans les banlieues autour des années 2000. Les relations entre les jeunes des quartiers populaires et les forces de l’ordre étaient violents et sources de tragédies. Ainsi, avec l’aide du scénariste Frédéric Debomy et du dessinateur Jake Raynal, L’anthropologue a personnellement pris part à ce projet, pour atteindre un plus grand nombre d’auditoire. La force de l’ordre, malgré le fait qu’il n’y ait pas de théorie académique et de méthode d’étude ethnographique, se révèle être un BD fort captivant et suscite l’intérêt. Le lecteur est plongé au côté des forces de l’ordre dans les quartiers chauds et vivent le quotidien de ces derniers, leurs soucis, les pressions de leurs supérieurs jusqu’à leur actions peu honorables. Toutefois, Fassin et Debomy conduisent le lecteur à une réflexion sur le contexte social et les enjeux sécuritaires, politiques derrière la sécurisation dans les quartiers populaires chauds, au lieu de les faire tomber dans une sortie d’histoire manichéenne. L’illustrateur, Raynal, quant à lui illustre l’histoire avec des dessins assez simples intentionnellement épurés sans réellement mettre en valeur l'arrière-plan. De plus, l'utilisation de la bichromie composée de couleurs bleu et de vert apporte un ton froid au tout qui laisse peu à désirer. Il est vrai que La force de l’ordre ne procure pas autant d'effets que le premier essai originel. Toutefois, la bande dessinée ne s’écarte pas de l’enquête ethnographique qui la précède, et malgré la difficulté de l’adaptation du livre de 400 pages en une BD de 100 pages environ. Cela dit, cette œuvre reste quand même d'actualité de nos jours et mérite que la nouvelle génération le découvre également.
9Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee