Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Le seigneur des entourloupes

Le seigneur des entourloupes

La Chanson de Renart T1

Date de parution : 16 septembre 2020

Éditeur : Gallimard
Illustrateur : Joann Sfar
Coloriste : Pierre-Mony Chan
Collection : -
Série : La Chanson de Renart
Catégorie : Contes / Fééries
Public : 18
Isbn 9782075134194

Description de Le seigneur des entourloupes

Boron et Blaise sont deux caniches narrateurs d’histoires. À un moment donné, en face d’un public enthousiaste, ils chantent le un morceau de Renart. L’histoire originelle est confidentielle au Vatican, mais cela ne les empêche pas de la raconter. On parle d’une famille de loups dans laquelle le père Ysengrim va chasser et trouver de la nourriture alors que la louve et ses louveteaux sont restés dans leur tanière. Soudain, il entend quelqu’un appeler des secours alors il revient vers sa demeure. Et là, il retrouve Hersent, sa louve qui est sur le point de se faire rissoler sur une broche. Le responsable s’avère être le Renart qui se lèche la langue face au bon repas qui l’attend. Ysengrim réprimande le Renart en lui considérant comme un fou. À ce moment-là, le Renart, se montrant intransigeant, décide de relâcher Hersent et abandonne l’idée de nourrir sa tribu. Par la suite, le loup raccompagne son ami le Renard au pas de leur porte. Le Renart maudit ainsi Ysengrim avant de retourner auprès des siens  : son épouse Hermeline, sa sœur Grymbart et ses enfants Percehaie, Malebranche et Rovel.

Critique de Le seigneur des entourloupes

L’histoire se passe au Moyen-Age pendant laquelle le Renart, un mythomane et escroc, s’aventure à nouveau avec sa complice le loup Ysengrin. Il s’agit d’une reprise fascinante et novatrice du fameux récit moyenâgeux et légendaire : Le Roman du Renart. Cette histoire animalière nous est transmise par voie orale, racontée surtout par les bardes et certains troubadours laïcistes. Les octosyllabes avec des rimes plates ont été exploitées lors de la composition de ces récits. Les histoires comme telles étaient essentiellement composées de critiques de la hiérarchie sociale de l’époque, d’imitation grotesque des chants de gestes et des infractions aux interdictions religieuses. Il n’y a que le grand rebelle Joann Sfar pour oser reprendre ces histoires sans auteurs connus.  Joann Sfar qui est  l’écrivain du célèbre Chat du rabbin où ce dernier s'est permis de modifier le contexte du récit en y introduisant un contexte plus actuel. Cette reproduction n’était d'ailleurs pas la première vu le succès de Le Petit Prince de Saint-Exupéry et de Candide de Voltaire qui ont fait de même. Cette histoire de Ysengrim et le Renard renvoie à un genre hétéroclite : épopée, merveilleuse et fantastique. En effet, un mélange de Chanson de Rolland et le Roman de Renart a lieu et où les deux héroïnes cherchent le légendaire enchanteur Merlin. Au niveau des illustrations, on reconnaît la marque de fabrique de Sfar avec des dessins peaufinés en crayon et quelques brins de couleurs. Comme on l'a toujours vu, il n’y a jamais d'entourloupes avec Sfar !
9Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee