Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Horseback 1861

Horseback 1861

Date de parution : 11 septembre 2020

Éditeur : Ankama
Illustrateur : Victor Hubinon
Scénariste : Hasteda
Collection : Label 619
Série : Horseback 1861
Catégorie : Western
Public : 18
Isbn 9791033500056

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Horseback 1861

1861. Depuis 30 ans et la promulgation du « Indian Removal Act », les États-Unifiés d’Amérique sont en guerre contre la nation amérindienne. Après l’assassinat d’Abraham Lincoln, son principal opposant Richard L. Clarks est réélu président ; et même si le spectre d’une guerre civile entre nordistes et sudistes s’éloigne peu à peu, un conflit entre les États de l’Est et les territoires de l’Ouest semble se profiler. Du côté du Kansas qui vient de devenir officiellement le 32ème état de l’Union, il est en passe de devenir le principal relais des chemins de fer vers l’Ouest, un Ouest sauvage, repaire des plus riches propriétaires terriens comme celui des plus impitoyables pistoleros en cavale mais aussi de gangs mexicains, de dissidents russes et des dernières tribus amérindiennes. C’est tout près de Topeka que Redford J. Randall, un vétéran de guerre et chasseur de prime à la retraite, a créé sa société de convoyage composée d’une équipe très particulière, prête à sillonner les plus dangereuses routes de l’Ouest américain...

Critique de Horseback 1861

Lorsque le scénariste Hasteda et l’artiste Nikho s’attaquent au western au travers d’Horseback 1861, on peut s’attendre à une relecture musclé du mythe de l’Ouest américain, par deux fines gâchettes.Fidèle à sa réputation d’éditeur qui tape là où ça fait mal, avec des séries de haute volée comme Mutafukaz ou Doggybags, le label 619 d’Ankama revient sur le devant de la scène avec une œuvre en forme de relecture de l’Ouest américain : Horseback 1861. Comme on pouvait s’y attendre, cette bande-dessinée initiée par le scénariste David Hasteda et l’artiste Nikho opte pour un parti-pris brut de décoffrage, sans trop se soucier de la réalité historique des États-Unis. En effet, à la manière de la série Jour J, ils établissent d’emblée sous une forme uchronique le contexte historique. Dès lors, ce western prend la forme d’un véritable road trip rugueux et violent, où se mêlent de nombreux personnages singuliers, à l’instar de l’équipe de la Randall Delivery. Mine de rien, l’histoire se déroule avec beaucoup de cohérence et de dynamisme, notamment grâce à une narration précise et bien ficelée. Ainsi, Hasteda reprend à son compte l’univers du western (avec quelques clins d’œil cinématographiques), pour mettre en place un scénario plutôt simple, mais qui développe au fil de son avancé plusieurs sous-intrigues. Du côté des dessins, le trait nerveux de Nikho colle parfaitement à l’esprit corrosif du récit mis en place par David Hasteda. Mais l’utilisation trop poussive des couleurs saturées et d’un encrage appuyé ne permettent pas toujours une lecture fluide, notamment dans les scènes d’actions. Ceci étant, force est de constater que l’artiste possède un style graphique personnel et intéressant, notamment dans l’agencement des planches. En définitive, malgré un visuel un peu tape-à-l’œil et agressif, Horseback 1861 – le premier western de la maison Label 619 ! – s’avère être une bande-dessinée accrocheuse qui se lit d’une traite et qui happe le lecteur dans un univers sauvage et violent ! Yeeeepeeeeeee ! Bang ! Bang !

Auteur de la critique

10Note générale
11Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee