Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Deux passantes dans la nuit

Deux passantes dans la nuit

Date de parution : 26 août 2020

Éditeur : Bamboo
Scénariste : Jérôme Tonnerre
Coloriste : Coutelis
Collection : Grand angle
Série : Deux passantes dans la nuit
Catégorie : Guerre
Public : 18
Isbn 9782818967065

Description de Deux passantes dans la nuit

Arrêtée le jour de la fête nationale dernier, Arlette est finalement libérée de la prison. Elle ère seule dans les rues de paris en pleine nuit d’hiver et qui, depuis, n’a même pas encore pu changer ses vêtements. Alors qu‘elle était au bord du désespoir, elle tombe sur un cabaret où une magicienne présentait un spectacle et qui lui offre un verre après. Elles ont à peine eu le temps de discuter que voilà que voilà que la magicienne est déjà poursuivie par la police. Apparemment, quelqu’un a l’a reconnu et l’a dénoncé auprès de la police. A fort peu, Elles réussissent à fuir un contrôle d’identité par la police.  Ce contrôle par lequel  Ariette découvre d’ailleurs que son amie est juive et d’origine polonaise. Ariette espère au plus vite retrouver Felix, son fiancé, qui selon elle pourra les aider à se sortir de ce malencontreux pétrin. En revanche, Elle ne se doute malheureusement pas encore que Felix a été porté disparue depuis déjà plus d’un mois maintenant.

Critique de Deux passantes dans la nuit

À paris, Une femme qui a été détenue par les allemands est finalement remise en liberté. Après une longue pause dans l’écriture de bande-dessinée, Patrice Leconte collabore avec Jérôme Tonnerre pour nous offrir ce récit original avec les belles illustrations d'Alexandre Coutelis. Bien qu’actuellement, Patrice Leconte soit très connu dans la production cinématographique, il avait effectivement débuté dans la BD, « journal pilote ». Le récit part d’une simple balade nocturne qui tourne rapidement mal suite à de nombreux évènements. La BD se démarque de ce qu’on a l’habitude de voir et nous ramène en arrière durant les périodes guerres sous un contexte pouvant être pesant pour la plupart. La police allemande patrouille en permanence dans les rues parisiens et poussent, plus particulièrement, les jeunes femmes à restés cachées pendant la journée. Il n’est qu’à la nuit tombée que des petites fêtes et rencontres peuvent se faire discrètement dans les caves de Paris. Le rendu visuel est typique de Coutelis avec une illustration soigné et sans extravagance. Tout au long de la bande dessinée, on voit d’ailleurs qu’il s’est appliqué sur le détail des personnages et du décor en y apportant à la fois une touche assez comique et dont il s’est inspiré de plusieurs films italiens.  Focalisé sur les deux principaux personnages et l’installation de l’atmosphère, on nous délivre des scènes intrigantes qui laissent d'ailleurs entendre la perspective d'une probable suite à la série.
11Note générale
13Scénario / ambiance
11Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee