Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Corps en grève

Corps en grève

Date de parution : 25 juin 2020

Éditeur : Steinkis
Illustrateur : Amandine Wadre Puntous
Scénariste : Valentine Boucq
Collection : -
Série : Corps en grève
Catégorie : Chronique sociale
Public : 18
Isbn 9782368463086

Description de Corps en grève

Janvier 1973. Bidonville de Feyzin, pas d’eau courante, ni électricité et de la boue. Les travailleurs tunisiens immigrés y sont parqués et la plupart, clandestins sans papiers, sont menacés d’expulsion par la circulaire Fontanet. Le campement risque aussi d’être rasé. Seront relogés dans des foyers Sonacotra ceux qui ont un titre de séjour valide et un certificat de travail. Les « trois Mohamed » veulent leur venir en aide, mais leur démarche n’est pas toujours comprise par ces travailleurs de l’ombre. Alors ils vont retourner échanger avec eux jusqu’à ce qu’une confiance mutuelle s’installe. Une manifestation de soutien et une pétition seront lancées par des français pour faire entendre leur cause. Mais peu de tunisiens y participeront, ayant reçu des menaces de la part de leur consulat. Sans réponse du Maire de Feyzin, une solution est envisagée pour obtenir leur carte de séjour et de travail : entamer une grève de la faim dans la salle de vie de la cure de Saint-Pierre-de-Vaise, en Mars 73…

Critique de Corps en grève

Une histoire vraie, saisissante, dans la France des années 70 : le combat acharné de travailleurs immigrés tunisiens, contraints de mener une grève de la faim pour se faire entendre, afin d’obtenir leur régularisation sur le territoire français.Voici l’authentique histoire de travailleurs immigrés tunisiens qui ont entamé une grève de la faim pour se faire entendre et obtenir la régularisation de leur situation dans les années 70, en France. Cette bande dessinée fluide met bien en avant les problématiques de l’époque dans la France de l’immigration, qui contrecarre ses propres règles par de nouvelles circulaires et montre la façon dont elle accueille les travailleurs : leur lutte pour ne pas devenir des travailleurs clandestins, pour la reconnaissance du statut de travailleur pouvant prétendre ainsi à un logement autre qu’un bidonville. Ce message fort est délivré et présente un bras de fer avec l’Administration en général (et ses méandres). Même si seule une partie des travailleurs sera régularisée, cela restera toutefois un espoir pour tous ceux qui cherchaient une vie meilleure. La richesse de cette bande dessinée réside, d’une part, en sa minutieuse reconstitution des faits et, d’autre part, dans le dossier de fin qui reprend de réels tracts, articles de journaux, photos des évènements, ainsi que ce que sont devenus les principaux protagonistes après cette grève de la faim. La mise en valeur graphique est réalisée par Amandine Wadre Puntous, qui nous montre tout son talent de dessinatrice et de coloriste, en donnant une réelle essence à tous les personnages.

8Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee