Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee La maison aux trois bandits

La maison aux trois bandits

Conan le Cimmérien T10

Date de parution : 16 septembre 2020

Éditeur : Glénat
Scénariste : Patrice Louinet
Coloriste : Paolo Martinello
Collection : -
Série : Conan le Cimmérien
Catégorie : Fantasy
Public : 18
Isbn 9782344023365

Description de La maison aux trois bandits

La pendaison d’un voleur fait office de spectacle sur la place centrale du village. Ce dernier, connu sous le nom de Nestor, est accusé d'avoir dérobé quelques objets sacrés et d’enlèvement. L’agonie du malheureux semble divertir les manants. Toutefois, cette scène semble indigner un homme qui est caché parmi la foule sous une capuche. Les benêts ragotent sur la manière dont le malheureux s’est fait rouler. Il s’est fait une alliance avec le prêtre d’Anu qui est connu par tous pour être fourbe ; lui qui a les bras longs grâce à ses nombreux connaissances dans la branche policière. A ce qu’il paraît, un fugitif qui était avec le défunt est encore recherché et qui se trouve être un puissant barbare dangereux. Tout cela ne fait que mettre en flamme la fureur de l’inconnu car il n'est autre que le barbare dont ils parlent: Conan. Il s’est donc mis en tête de se venger du prêtre et s’exécuta sur le champ. Après avoir escaladé la tour, il finit par atteindre les appartements de luxe de son ancien complice. Le prêtre d’Anu est pris de panique en voyant Conan. Dans un acte désespéré de défense, il marmonne des excuses et des menteries. Mais en vain…

Critique de La maison aux trois bandits

Conan se retrouve dans un endroit où règne la soif de pouvoir des gens puissants. C’est un tome fascinant et époustouflant au niveau visuel ; en effet, le loup est lâché. Les aventures de Conan le Cimmérien s'enchaînent dans la collection Glénat avec les adaptations des nouvelles de Robert E. Howard. Avec un format légèrement modifié cette fois car l’histoire monopolise tout l’album et comptabilise plus de 60 pages alors que les autres en avaient moins mis à part les annexes se trouvant à la fin. Le récit est quand même singulièrement varié au niveau des idées et en renversement de situation. On découvre une toute autre personnalité de Conan, un malfrat qui se déshonore dans les maisons de passe et qui offre son épée à tous ceux qui veut en louer les services. L’âme noire de l’homme est prédominant avec des personnages exécrables, fourbes et manipulateurs assassinant secrètement. Tout au long de l'histoire, nous sommes constamment confrontés à de révélations et  retournements de situations de nature machiavéliques. Fort heureusement, sa brute force va permettre à l'imperturbable Conan de tout changer. Comme toujours, de nouveaux auteurs sont régulièrement invités par la collection. Côté scénario, on retrouve Patrice Louinet et Paolo Martinello derrière les illustrations. Le travail de ce dernier est d'ailleurs bien recherché avec des détails tout simplement époustouflants. Bien que les visages soient parfois caricaturaux, ils incarnent pourtant très bien le caractère immonde et crasseux des personnages. Il est bon de voir le loup solitaire toujours montrer ses crocs, par Crom !
13Note générale
11Scénario / ambiance
12Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee