Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Capricorne T4

Capricorne T4

Date de parution : 17 janvier 2020

Éditeur : Le Lombard
Illustrateur : Andreas
Collection :
Série : Capricorne
Catégorie : Mondes décalés
Public : 18
Isbn 9782803670390

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Capricorne T4

Capricorne arrive à New York, de nuit, sur le navire qui le ramène en quelques sortes du plus profond de son âme. Plus calme, résigné et déterminé que jamais à démêler le passé pour reconstruire le présent et le futur, Capricorne est enclin à dialoguer et à déléguer auprès de ses amis ou d’un nouveau Capricorne, éventuellement, de collaborer avec ses anciens ennemis comme Dahmaloch ou Zarkan… L’heure est grave ! Paradoxalement, la robustesse renouvelée et la stoïcité de Capricorne face aux pièges semés par le Passager mettent peu à peu en exergue les faiblesses d’Ash Grey et de Fay O’Mara et refaçonnent le caractère Astor au grès des évènements. Une ville découpée en tranche, des machines infernales aux comportements indéfinis, un chat robot, des univers parallèles aux temporalités élastiques, un vaisseau intersidéral d’outre temps… Telles sont les nouvelles épreuves qui attendent Brent Parris avant de comprendre les tenants et les aboutissants d’une histoire qui a commencé il y a bien longtemps, et peut être ailleurs.

Critique de Capricorne T4

Après une longue période d’errance solitaire, entre rêves et réalités embrumées, Capricorne tente de reprendre en main son destin, celui de son entourage et de sa ville. Fin d'une série aussi sinueuse que passionnante d’un monument du 9e art.Jusqu’alors, nous quittions un univers de Capricorne avec l’esprit complètement retourné et une impression quasi-systématique à la fin de chaque tome de sortir d’un rêve fiévreux et l’esprit cotonneux. Et nous avions bien du mal à faire la part entre fantasmes et hallucinations… Andreas nous ramène brusquement droit dans la réalité. Et elle n’est ni plus simple, ni plus facile à déchiffrer… Malgré des scénarios plus accessibles, l’atterrissage est rude en analyse pour reconstituer les morceaux, tellement les apports sont riches. Andreas utilise en effet des décors des plus variés et des plus inventifs, ainsi que des personnages qui évoluent encore en nuances pour terminer un incroyable château de cartes qui aura tenu pendant vingt années. On aura, par instant, la nostalgie du génial coloriage d’Isa Cochet, complètement absent de cette intégrale. Certes, mais c’est aussi le plaisir de la découverte d’une multitude de détails qui ressurgissent, de la palpation fusionnelle avec des encrages puissants qui sous-tendent la trame graphique et psychologique de cette œuvre magistrale, et qui feront de cette édition un objet incontournable.

Auteur de la critique

13Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee