Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture bande-dessinee Brouhaha

Brouhaha

Date de parution : 24 août 2022

Éditeur : Delcourt
Illustrateur : Arthur Levrard
Scénariste : Arthur Levrard
Coloriste : Arthur Levrard
Collection : Pataquès
Série : Brouhaha
Catégorie : Chronique sociale
Public : 18
Isbn 9782413043706

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Brouhaha

Un monsieur âgé se pointe à la caisse d’une grande surface et demande à la caissière si elle connaît Arthur Levrard. La caissière se fiche de sa question, surtout qu’elle ne connaît pas ce jeune auteur qui vient de sortir sa première BD. Elle aimerait surtout pouvoir encaisser le monsieur pour en finir avec sa journée de boulot au plus vite. Mais le monsieur insiste en décrivant le propos dudit bouquin : il s’agit de 60 pages de fun pour nous extirper de la morosité ambiante qui gangrène la société. La caissière l’interrompt : elle n’en a rien à foutre. Il insiste, elle lui dit stop. Il continue, elle finit par crier fort pour couvrir le flot incessant de ses paroles. Et puis soudain, lorsque le calme revient, elle entend dans les dernières paroles du monsieur pénible qu’elle est sa fille et qu’elle va hériter de sa dette de 5 millions d’euros dès lors que son tétanos foudroyant l’aura achevé…

Critique de Brouhaha

Des gens discutent, en diverses situations sociales contemporaines. Un recueil de gags convenus à l’humour (parfois un peu trop) décalé.Les deux premiers gags de ce recueil donnent le ton d’un ouvrage centré sur les interactions sociales et les discussions. Une situation unique y est dessinée et répliquée à l’identique dans chacune des autres cases du gaufrier, avec juste les phylactères et leurs contenus qui changent. Le trait est stylisé, peu esthétique et hésitant, complété d’une colorisation en aplats, généralement avec une économie de décors. La famille, les amis, le boulot, le couple, les contacts commerciaux… Arthur Levrard diversifie tout type de situations courantes. L’objectif de l’auteur, pour qui il s’agit de la première BD, est de déclencher chez le lecteur le « Ha ha » qui se trouve à la fin de Brouhaha, si possible au terme d’un flot de blablas entre jeunes gens urbains et contemporains. L’intention offre donc un vaste terrain de jeu, qui converge ici plutôt vers le registre de l’humour de deuxième, voire de troisième degré… voire de degré non identifié, étant donnés quelques flops. A trop chercher le décalage comique, l’auteur (et son éditeur) y aurai(en)t gagné à édulcorer quelques gags qui peinent à rendre explicites leurs ressorts. A l’image de la toute première situation auto-promotionnelle (voir résumé), l’ouvrage donne aussi peut-être le sentiment d’un léger défaut d’humilité. Cette première œuvre surfe sur des intentions narratives et des moyens graphiques un peu trop convenus pour se démarquer.

Auteur de la critique

6Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration / couleur
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour cette bande-dessinée... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur bande dessinée

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

bande-dessinee