John Doe
Nouveau joueurSe connecter

Call of Duty: WWII

Actualité des jeux vidéo

Connectez-vous pour ajouter ou modifier une oeuvre.

Dire que le dernier Call of Duty était attendu au tournant relève de l’euphémisme. Les joueurs ont eu ras-le-bol du trip futuriste, et ce n’est pas pour rien que le trailer d’Infinite Warfare a battu un record de « dislike ». 
En ce qui me concerne j’ai patiemment vadrouillé dans Borderlands, dont l’humour décalé me plaît beaucoup. Battlefield Bad Company a également ce petit côté barré, juste assez suffisant pour ne pas verser dans le too much. Mais voilà : la Seconde Guerre mondiale sauce Call of Duty, c’est tous les jours, et quand ils veulent ! 

Casque vissé sur la tête

Parce que je n’ai pas envie de dépenser 60 euros annuels dans un abonnement en ligne, je suis un joueur exclusivement solo. Ce n’est pas pour autant que les jeux à tendance multijoueur ne me font pas baver, entendons-nous bien ! 
Avec ce CoD : WWII, je n’ai pourtant pas ressenti le besoin de dézinguer à-tout-va en ligne pour étancher ma soif vidéo-ludique. D’autant plus que les serveurs ont apparemment du mal… 

Je suis venu, j’ai vu, je suis resté

L’immersion est excellente ; l’impression d’évoluer – pardonnez-moi l’expression – comme un couillon, au milieu d’un foutoir qui nous dépasse, c’est réellement grisant ! La campagne est haletante et à mille lieues du conflit manichéen servi à la louche par tous les studios en mal d’inspiration. 
Les soldats alliés ont cette humanité que peu de jeux peuvent se targuer d’avoir et créent un esprit de fraternité. Quelque chose qui m’a gonflé tout au long de ma vie de joueur est ce système vieillot et contre-immersif du système de santé. Je m’explique : un troufion nous vide son chargeur dans la jambe et l’écran se recouvre inlassablement d’une marmelade dégoûtante rouge et visqueuse. Le sang en HUD comme seul moyen de comprendre qu’il faudrait peut-être envisager une couverture plus efficace que cette palette de bois… Quelques secondes et hop ! Nous voilà frais comme un gardon ! 
Plus avec cet épisode, dont le salut proviendra d’un médecin, ou... d’un Game Over. Chouette idée. En conclusion, j’ai passé un très bon moment : 17/20.

Informations sur le jeu


Date de parution : 3 novembre 2017

Série : call of duty
Catégorie : Inconnue
Style : FPS - action

Public : 18
Lecture audio

Sledgehammer Games
Activision
Durée: Inconnue
Jeu multi: Inconnu
Nombre de joueurs: solo
Plateformes:
ipad - iphone

18
Émotions ressenties :0%0%0%0%0%0%
Fiabilité de la note
Informations sur ma data-note
50%
10Note générale
10Gameplay / ambiance
10Graphisme
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
avatar Sakon

Sakon
2 votes

Critique de Call of Duty: WWII

Fait le 27-09-2018

N’éprouvant plus aucune sympathie pour « la franchise la plus vendue de la Playstation 3 », je n’ai pas attendu son retour. Mes songes étaient nourris par ces parties en multijoueur où plusieurs tricheurs se pavanaient, invisibles (CoD : MW3), obligeant à quitter et relancer sans cesse.Je n’ai ressenti qu'une vague envie de m’essayer aux derniers CoD, avec leurs wall-jumps, doubles sauts de l’hyper-espace triple salto piqué tendu… Ce game-feeling ne m’attire pas. Pourquoi ce choix ?La Seconde Guerre mondiale, écumée dans nos livres d’histoire, les documentaires racoleurs des chaînes de la TNT ou encore la foule de titres de jeux me sort par les yeux. Je comprends que les ambitions et la vision du conflit armé qu’a Sledgehammer ne peuvent s’adonner à tous les pans de l’histoire moderne. Mais j’aurais aimé que la licence s’exporte sur un terrain d’uchronie ambitieuse. Côté campagne, je trouve que Sledgehammer a fait du bon travail en ce qui concerne la mise en scène, jamais trop
Voir cette critique en entier

15 / 20
Note générale
10 / 20
Gameplay / ambiance
16 / 20
Graphisme
jeux-video
jeux-video
Se déconnecter ?

Vous êtes sûr de vouloir vous déconnecter?

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir des notifications de votre actualité en temps réel...



Si vous pensez que d'autres personnes peuvent avoir accès à votre interface,
nous vous conseillons de fermer cette session ;)

Vous gagnez un trophée!
Ocean
Hé oui, ce site utilise des cookies.
C'est surprenant : en savoir plus.

Je l'accepte