John Doe
Nouveau joueurSe connecter
Test et critique jeux-video de DONUT COUNTY

Test de Donut County

visuel DONUT COUNTY
Test Jeu vidéo

Donut county

par Canopee
20 août 2019

Donut County

Type: adventure - inconnu
Categorie:
Date:
Plateformes: PC XONE AND MAC iPad
Condition de test
Durée de notre partie: 390 min
Nombre de joueurs impliqués: 1
Version du jeu: v1
Type de testeur: chevronné
Durée de lecture:
15 min
Aucune extension connue.

Sorti en août 2018, Donut County est un jeu de réflexion narratif indépendant développé par Ben Esposito et édité chez Annapunrna Interactive. Finaliste du Independant Games Festival en 2015, Donut County a été également nommé dans de nombreuses autres
cérémonies : Golden Joystick Awards, Game Critics Awards, 22nd Annual D.I.C.E Awards, etc. Début 2019, il remporte le prix du jeu mobile de l’année aux SXSW Gaming Awards (Texas, USA).
Ben Esposito n’en ait pas à son coup d’essai. Il a auparavant conçu What Remains of Edith Finch et The Unfinished Swan. Donut County est le résultat de 6 ans de développement en solitaire et c’est plutôt réussi !


L’histoire du jeu

Des ratons laveurs ont débarqué à Donut County ! Nous incarnons BK, un raton laveur se trouvant 999 pieds sous terre et qui a le pouvoir de contrôler un trou qui lui permet d’avaler tout ce qui se trouve à la surface : Pierres, maisons, plantes, animaux, légumes… Tout y passe !
Lorsque BK tombe dans l’un de ses trous, il se retrouve avec Mira, sa meilleure amie, ainsi qu’avec tous ceux qu’il a englouti autour d’un feu de camp qui se demandent comment la ville pourra être reconstruite.

jeux-video L’histoire du jeu

Un gameplay ultra satisfaisant

Plus on engloutit d’objets, plus la taille du trou augmente et plus on peut y faire tomber des choses plus grandes. Chaque niveau commence par une explication et des dialogues puis un nouveau décor, qui sera disparu en moins de deux minutes de jeu. Le niveau ne sera terminé que lorsqu’il ne restera plus rien que le trou peut engloutir à la surface. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on ressent une certaine satisfaction à pouvoir absorber tous les objets qui se trouvent sur l’environnement présent. On ajoutera à cela que la maniabilité est assez fluide, les contrôles sont simples et faciles à prendre en main, ce qui ajoute un peu plus de réjouissance à la partie (le test a été réalisé sur PC, N.D.L.R).

Les musiques du jeu

Composée par Ben Esposito, le développeur du jeu, les musiques collent parfaitement à l’univers du jeu. Elles sont d’ailleurs disponibles à la vente en supplément du jeu.

Un jeu facile, mais pas tout le temps

Les premiers niveaux sont plutôt simples, ce qui nous permet de prendre en main le jeu et d’observer son fonctionnement. Au fur et à mesure que les niveaux augmentent, la difficulté s’intensifie. Les énigmes que l’on doit résoudre deviennent de plus en plus complexes et demandent de la réflexion et de la stratégie.

Il n’est pas impossible que l’on soit bloqué sur un niveau et qu’on mette plusieurs minutes (voir plusieurs heures !) à comprendre ce qu’on doit faire pour pouvoir progresser.
En effet, le jeu ne consiste pas uniquement à absorber tout avec le trou. Il faut également trouver des solutions. Par exemple, dans un des premiers niveaux, il faut avaler le barbecue avec le trou pour que la chaleur et les flammes qui en ressortent permettent à la montgolfière de décoller. Ou encore absorber de l’eau et la faire boire par l’oiseau pour pouvoir vider toute la marre et avaler les objets qui s’y trouvent.

Il faut donc s’armer de patience pour trouver la solution de chaque niveau qui est bien différente pour chacun d’entre eux.

jeux-video Un jeu facile, mais pas tout le temps

Des graphismes soignés

Dans cet univers tout en 3D, on sent que les graphismes ont été étudiés avec soin. Aussi bien dans les scènes de dialogue ou de jeu, chaque petit détail est là pour nous montrer que le travail n’a pas été bâclé.
Bien que les décors sont tous sur une même base, des éléments nouveaux apparaissent pour chaque niveau ce qui ne donne pas l’effet “copier / coller” que l’on peut avoir avec certains jeux du même type.

Combinaisons d’objets

Au fil des niveaux, nous récoltons des objets qui iront se référencer dans le trashopédia et que l’on pourra combiner ensemble pour fabriquer d’autres objets : explosion de feux d’artifices, fabrication de soupe, élevage de lapins et pleins d’autres encore.

Les dialogues

Autant les dialogues comportent souvent des traits d’humour, comme une discussion au sujet du fait que le trou des donuts eux n’ont pas de trous, cela peut être un peu forcé par moment. Notamment sur la sur-utilisation de l’expression “lol” qui ponctue de très nombreuses phrases. De plus, les scènes de dialogues entre deux niveaux sont assez répétitives et parfois inutiles

Un seul type de jeu

Le seul mode de jeu disponible est le mode histoire. Nous regretterons l’absence de mode challenge où il faudrait par exemple dévorer un maximum d’objet en un temps limité ou encore avaler seulement une certaine catégorie d’objet. Pourquoi pas voir émerger un jour un mode multijoueur qui permettrait d'affronter ses amis dans des parties de rapidité ou de réflexion. Nous aurions bien imaginé aussi un mode “création de niveau” où l’on peut ajouter des objets selon nos désirs et créer ainsi des niveaux à énigmes et pouvoir les proposer aux autres joueurs.

jeux-video Un seul type de jeu

Adapté pour les enfants

Donut County est un jeu qui peut être facilement proposé à un public plutôt jeune (classé PEGI 3 sur le Playstore) même à des enfants qui ne savent pas encore lire puisque les dialogues ne sont pas nécessaires pour comprendre le but du jeu. De part ses graphismes simplistes, il n’est pas agressif pour la vue des plus petits. Bien évidemment, en fonction de leur âge, il est recommandé de ne pas laisser les enfants jouer trop longtemps, surtout sur un jeu aussi addictif que celui-ci.


Conclusion

Donut County est un jeu original qui a énormément de potentiel. Il a été très bien pensé et il est agréable à jouer. Beaucoup d’éléments, comme les musiques et les graphismes, sont de très bonne qualité. Cependant, certains ajouts ne seraient pas de refus pour le rendre un peu moins monotone.
Il est disponible en Anglais, Français, et dans 10 autres langues (audio, interface et sous-titres), sur Steam à 11.99€, sur PS4 à 12.99€, ainsi que sur l’Apple Store à 5.49€.

15Note générale120
16Graphisme
13Gameplay / ambiance

Donut County: Les podcasts en parlent

La Belle et le Gamer
Episode: Episode 44: Dragons, Araignées et Ratons Laveurs
Voir cet épisode
jeux-video
Se déconnecter ?

Vous êtes sûr de vouloir vous déconnecter?

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir des notifications de votre actualité en temps réel...



Si vous pensez que d'autres personnes peuvent avoir accès à votre interface,
nous vous conseillons de fermer cette session ;)

Vous gagnez un trophée!
Ocean
Hé oui, ce site utilise des cookies.
C'est surprenant : en savoir plus.

Je l'accepte