John Doe
Nouveau joueurSe connecter
Test et critique jeux-video de Test de Conqueror’s Blade

Test de Conqueror's Blade

visuel Test de Conqueror’s Blade
Test Jeu vidéo

Test de conqueror’s blade

par Canopee
14 juillet 2019

Conqueror's Blade

Type: mmo - action
Categorie: moyen-age - guerre
Date:
Plateformes: PC XONE AND MAC iPad
Condition de test
Durée de notre partie: 780 min
Nombre de joueurs impliqués: 1
Version du jeu: Juin 2019
Type de testeur: chevronné
Durée de lecture:
15 min
Aucune extension connue.

Sorti le 30 mai 2019, Conqueror’s Blade est la dernière création du studio chinois Booming Games. Édité par My.Games, ce MMO d’action stratégique free-to-play vous plonge dans l’art de la guerre médiévale.


Embarquer dans l’aventure de Conqueror’s blade.

Dans ce jeu, vous incarnez un seigneur de guerre et vous devez diriger vos unités dans des combats en 15 contre 15 pour les mener vers la
victoire. La stratégie sera votre principale approche et c’est grâce à elle que vous mènerez vos troupes à la victoire.

Afin de déterminer les capacités principales de votre personnage, le jeu commence par une série de questions qui retrace votre histoire. Vous aurez le choix entre 3 réponses par question qui vous donneront plus d’agilité, de robustesse, d’armure, etc.

Puis le traditionnel écran de modification de l’apparence sur lequel certains joueurs passent des heures et d’autres quelques secondes. Dans ce jeu, les possibilités de modifications corporelles sont peu nombreuses, ce qui facilite le choix et prend moins de temps. Elles se limitent au visage et à la coiffure tout en permettant de choisir certains détails comme les tatouages ou les cicatrices.

La grande différence par rapport aux MMO classiques reste que le choix de l’apparence de votre seigneur de guerre influencera l’allure de votre château. Également, si vous choisissez un seigneur européen, asiatique ou du moyen-orient, vos unités vous ressembleront.
Ensuite, vous choisissez votre arme de base. Vous avez le choix entre :
➔ Épée longue et bouclier
➔ Mousquet (arme à feu)
➔ Nodachi (long sabre utilisé à deux mains)
➔ Épée courte et bouclier
➔ Guandao (arme polaire chinoise)
➔ Arc court
➔ Lames jumelles
Accompagnées d’un petit descriptif pour chacune d’entre elles, vous pourrez modifier votre arme un peu plus tard dans le jeu.
Note : Je pense que l’alliance épée + bouclier est bien pour débuter car elle vous offre la possibilité de pouvoir attaquer et vous protéger à la fois ;-)

jeux-video Embarquer dans l’aventure de Conqueror’s blade.

Dans la peau d’un seigneur de guerre.

Comme dans tout MMO, vous allez avoir droit à quelques cinématiques (plutôt bien réalisées) qui vous mettent dans l’ambiance du jeu ainsi qu’à
de nombreuses quêtes à résoudre. Evidemment, on vous balade de droite à gauche pour accepter et rendre les quêtes au fur et à mesure que le jeu avance, ce qui vous permet de découvrir la carte.

Vous passez d’abord par plusieurs phases d'entraînement, d’abord seul puis avec votre unité de combat. Vous apprendrez à gérer vos hommes grâce à 3 actions : suivre, protéger et attaquer. Cela semble largement suffisant par rapport à l’autonomie des PNJ qui est plutôt bien pensée. Les troupes réagissent immédiatement à chaque ordre, ce qui n’est pas le cas dans tous les jeux de ce genre.

Pendant les phases d’attaque, on peut soit participer au combat, soit regarder son unité faire sans bouger le petit doigt, juste en donnant des ordres. À vous de voir dans quelle catégorie vous vous situez.
On level up très rapidement et je ne sais pas si c’est vraiment une bonne chose. C’est toujours agréable de passer des niveaux, ça rempli un peu notre jauge de satisfaction personnelle. Mais j’ai toujours l’impression que le jeu est en quelque sorte trop facile quand je passe du level 1 à 6 en moins d’une demi-heure de jeu !

jeux-video Dans la peau d’un seigneur de guerre.

Une communauté très active.

Au cours de votre périple, vous croiserez beaucoup d’autres joueurs comme vous. Même si la plupart sont très jeunes, l’ambiance est plutôt bienveillante et conviviale. Il y a la possibilité de créer ou de rejoindre des guildes, appelées maisons, afin de jouer ensemble pour renforcer ses défenses.

La meilleure stratégie étant de former une alliance solide qui vous permettra d’unir vos forces avec d’autres seigneurs de guerre pour attaquer ensemble et décrocher la victoire.

Terrassez vos ennemis.

Comme dans tout bon jeu de stratégie de guerre médiévale, vous ne vous battez pas qu’avec des armes. Vous pourrez détruire les murailles
ennemies avec des engins de siège lourds qui vous ouvriront les portes de la victoire.

Vous devrez protéger votre territoire tout en tentant d’agrandir votre empire en attaquant et en tendant des embuscades aux autres conquérants. Vous récolterez ainsi des ressources qui permettront d’améliorer votre forteresse.

Les amateurs de sang et de boyaux qui volent seront servis ! Après vos batailles, un amas de corps gisant au sol sera là pour témoigner du combats. Espérons que ce soit les corps de vos ennemis !

Vous aurez également, grâce à votre arbre de talent, la possibilité de débloquer différentes capacités qui s’acquièrent en fonction de l’honneur gagnée. Vous pourrez alors en sélectionner jusqu’à 3 simultanément ainsi qu’une attaque ultime

jeux-video Terrassez vos ennemis.

Les points positifs

● Les graphismes
C’est vrai que l’on est de plus en plus exigeant avec les graphismes à notre époque, et c’est normal puisque dans ce domaine nous avons beaucoup évolué ces 10 dernières années. Les graphismes de Conqueror’s blade sont vraiment très bons et la précision de certains détails est époustouflante. Il n’est pas sans rappeler Revelation online dont nous
vous avions parlé récemment.

● Le réalisme des combats
Il arrive souvent que, dans ce type de jeu, les combats soient complètement irréalistes et ce n’est pas le cas ici. Ne pensez pas tuer un
soldat d’un seul coup d’épée ou au contraire être obligé de mitrailler de coups pour pouvoir tuer vos ennemis. Bien que je n’ai jamais été en situation de combat comme celles du jeu, heureusement d’ailleurs, je trouve que cela a été plutôt bien équilibré et rend les combats réalistes.
D’autre part, le risque de perte est présent. À tout moment, vous pouvez vous faire assiéger et perdre vos troupes, vos terres et vos richesses durement récoltées. Ce qui ajoute de la crédibilité et un gameplay encore plus intense.
Note : Pensez à mettre des archets pour protéger vos terres à distance ;-)

● Le mode ouvert
Même si c’est le cas de nombreux MMO, évoluer dans un monde ouvert est toujours très agréable. À la manière de mortal online, vous êtes libre de déambuler dans votre fief ou d’attaquer vos ennemis à votre guise.
Vous pouvez également jouer soit en PvP, soit en PvE, ce qui vous permet de gagner des ressources plus rapidement ainsi que de l’expérience.
Enfin, dans certaines zones appelées “zones hostiles”, vous pouvez attaquer les autres joueurs qui s’y trouvent et leur voler leurs ressources.
Ce qui veut dire que vous aussi, vous pouvez vous faire voler vos ressources par ces mêmes joueurs.

● La gratuité
C’est en effet un des gros avantages de ce jeu, le free-to-play. Même s’il y a bien la possibilité d’acheter deux packs (Immortal Warlord Collector’s à 24.99€ et Order of Chivalry Collector’s à 64.99€, N.D.L.R) qui permettent d’obtenir des tenues, des pièces d’argent et un accès à un compte premium, le jeu est entièrement jouable gratuitement sans limite
de niveau ou de temps de jeu.

Les points négatifs

● Les phases de combat un peu lente
Si vous ne prenez pas part au combat personnellement et que vous observez de loin vos unités attaquer vos ennemis, vous risquez de vous
ennuyer ! Il arrive que certaines phases de combat soient très lentes et prennent un temps fou à se terminer.
On peut avoir aussi la sensation que les ennemis attaquent un à un, en attendant patiemment leur tour. D’un autre côté, c’est avantageux pour nous mais ça rend les combats un peu plus mous.

● Quelques petits bugs
Rien de bien méchant, mais il arrive que votre seigneur de guerre bug un peu, surtout lors des combats. Certains joueurs remettent en cause les serveurs du jeu. Du coup, ce manque de fluidité peut impacter légèrement la qualité du jeu.
C’est d’autant plus le cas quand on se retrouve en multijoueur avec d’autres unités.
Petit détail amusant : lorsque vous traversez vos unités avec votre seigneur de guerre, ceux-ci se déplacent d’une manière étrange, comme s’ils glissaient sur le sol avec des patins à roulettes !

● Les équipements
La seule manière d’obtenir des équipements potables et dignes de ce nom, c’est en craftant. Les vendeurs vendent bien des équipements…
mais ils sont tous de niveau 1 ! Ce qui aurait pu être utile, c’est de pouvoir ramasser des éléments d’armures ainsi que des armes de
meilleure qualité sur les ennemis morts par exemple.
Pour une armure il faut donc : looter le patron, farmer les éléments nécessaires et crafter. On regrette presque les MMO style World of Warcraft ou on peut looter des pièces d’armure ou des armes un peu partout.


Conclusion

Pour un jeu free-to-play, Conqueror’s blade a un très bon potentiel même s’il y a des petits ajustements à faire pour qu’il devienne encore meilleur.
Il a au moins l’avantage d’avoir l’interface et les sous-titres traduit en Français, en Allemand et en Espagnol pour faciliter la compréhension des joueurs parlants ces langues. L’audio, quant à lui, est en anglais uniquement.
Conqueror’s blade est disponible en téléchargement sur la plateforme steam ainsi que sur le site du jeu directement. Vous pouvez également obtenir un jour de compte premium gratuitement ou encore les packs évoqués plus haut.

10Note générale120
10Graphisme
10Gameplay / ambiance
jeux-video
Se déconnecter ?

Vous êtes sûr de vouloir vous déconnecter?

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir des notifications de votre actualité en temps réel...



Si vous pensez que d'autres personnes peuvent avoir accès à votre interface,
nous vous conseillons de fermer cette session ;)

Vous gagnez un trophée!
Ocean
Hé oui, ce site utilise des cookies.
C'est surprenant : en savoir plus.

Je l'accepte