Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Tout ce qui reste de nous

Tout ce qui reste de nous

Date de parution : 8 janvier 2021

Éditeur : Dargaud
Illustrateur : Rosemary Valero-O'Connell
Scénariste : Rosemary Valero-O'Connell
Coloriste : Stéphanie Hans
Collection : -
Série : Tout ce qui reste de nous
Catégorie : Science-Fiction
Public : 18
Isbn 9782205086232

Description de Tout ce qui reste de nous

Trois histoires où se mêlent, magie et technologie, fantasy et science-fiction, amour et chagrin.
Tout ce qui reste de nous : Deux amoureuses se transportent dans un monde parallèle, surnaturel où elles vont se perdre. Afin de se retrouver, elles devront troquer des souvenirs de l’autre contre des indices. Cependant, tout ce qu’elles échangent, elles le perdent…
Ce qui reste : Un vaisseau spatial, dont le moteur est le « cœur de la mémoire », utilise comme carburant les ondes cérébrales produites par les souvenirs. Un dysfonctionnement entraînera la perte du vaisseau dans l’espace ; et pour son occupant, une errance dans les souvenirs d’un autre…
Con temor, con ternura : Dans une petite ville, au bord de l’océan, les habitants vivent à l’ombre d’une géante endormie. Une prophétie raconte que la géante se réveillera quand les dégâts causés au monde ne seront plus réparables. Lorsqu’elle ouvrira les yeux, elle anéantira les habitants. D’autres pensent au contraire qu’elle les sauvera. Le réveil de la géante est imminent, un festin est organisé…

Critique de Tout ce qui reste de nous

Un ensemble de trois nouvelles graphiques, de « speculative fiction », des questionnements philosophiques sur l’humain. Quelles sont les conséquences du progrès et de la fin de l’humanité annoncée sur nos sentiments ?Ce triptyque graphique, à travers trois histoires imaginaires, place l’humain, son essence, au cœur des récits. Sentiments, souvenirs, spiritualité sont mis en lumière à travers des planches douces, romantiques aux couleurs pastels. Chaque nouvelle possède son propre code couleur. Ces histoires s’inspirent beaucoup de l’imaginaire et la fantasy. Elles nous amènent à des questionnements spirituels et philosophiques sur nos rapports à notre monde, aux technologies, ainsi qu’aux autres. Les illustrations de Rosemary Valero-O’Connell sont clairement inspirées des mangas et des comics. Ce mélange des genres en fait clairement une œuvre contemporaine. Le côté très imaginaire des récits où l’on se perd parfois et les dessins fantaisistes font que l’on adhère complétement… ou pas du tout. L’ouvrage original, auto-publié aux États-Unis, y est encensé par les critiques. La traduction française nous permet de redécouvrir, la « speculative fiction », une science-fiction très anglo-saxonne que l’on retrouve en France, par exemple, sous la plume d’Alain Damasio.

7Note générale
10Scénario / ambiance
8Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour ce comic... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics