Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics The weatherman T2

The weatherman T2

Date de parution : 19 juin 2020

Éditeur : Urban Comics
Coloriste : Stéphanie Hans
Collection : Urban Indies
Série : The weatherman
Catégorie : Policier
Public : 18
Isbn 9791026819233

Description de The weatherman T2

C’est de la putain de mission suicide : il sait ça parfaitement. Surtout que s’il arrivait à réussir par une veine plus improbable qu’imaginable, il serait descendu par ses coéquipiers déglingos, de toute façon. Se préserver pour finir zigouillé ensuite, dur d’être optimiste là-dessus. Mais de prime abord il faudra franchir le cordon de défense entourant la Terre en prenant soin d’échapper à la vigilance des vaisseaux militaires de la zone ; avant d’avoir la possibilité (infime) de se poser sur la planète. Mais ça fait un bout de temps que la planète Terre n’est plus une attraction touristique, depuis qu’un terrible virus a été lâché par un dangereux terroriste, dévorant chairs et transformant humains en zombies furax quasi indestructibles. Et ce terroriste, ben c’est Nathan ! Autrefois connu comme Ian Black, avant qu’il n’efface cette identité après avoir commis son crime. Les autochtones risquent de l’accueillir d’une manière quelque peu mouvementée. Donc, la mission sera de mettre la main sur le disque-mémoire appartenant à Ian Black, sachant qu’on se trouve sur une Terre dont les quelques survivants restants ont à l’idée de vous attraper pour nourrir ce virus toujours en manque de sacrifices ! Survivre eh ben ce sera déjà un exploit !

Critique de The weatherman T2

Décidément, les ennuis collent à Nathan Bright, en plus des révélations, vu qu’il doit se rendre désormais sur Terre : la plus dangereuse planète de toute ! Voilà une suite au précédent, tout aussi addictive et loufoque. Clairement pas l’attente suprême dans le catalogue iUrban Comics, quoique tout le monde s’était mis d’accord sur le premier volume : celui-ci c’est un bonheur absolu ! Le plus ardu cependant pour des séries iconoclastes de ce genre c’est de tenir les promesses émanant du succès. Cette fois-ci les 2 auteurs changent de décor, décidant de poser l’intrigue sur la Terre, laquelle est dévastée, anéantie par un insatiable virus. Jody Leheup, le scénariste, nous propose un décor post-apocalyptique très travaillé dans la trame, fait d’un univers de dangereuses bébêtes, de survivants sur les dents ainsi que de contaminés carrément flippants. À ce canevas peu reluisant, le scénariste intègre un condensé de complots politiques et militaires, avec des scènes d’actions correctement rythmées, faisant tenir les lecteurs en haleine tout au long de l’histoire. Une atmosphère pesante judicieusement contrebalancée, car la personnalité carrément hilarante et exubérante de Nathan (enchaînant les caisses) côtoie les événements dramatiques qui se suivent. Avec un dessin toujours aussi admirable, il semble que Nathan Fox prenne follement plaisir à rendre en images les cocasseries qu’imagine son compère. Le tout est intelligent, fun, poignant… un vrai régal !
13Note générale
14Scénario / ambiance
13Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics