Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Tout vient à point...

Tout vient à point...

Spider-Man Big Time T1

Date de parution : 14 mars 2020

Éditeur : Panini Comics
Coloriste : Francis Manapul
Collection : -
Série : Spider-Man Big Time
Catégorie : heroes - aventure
Public : 18
Isbn 9782809486933

Description de Tout vient à point...

La naïveté conduit parfois à commettre des erreurs. Le genre d’erreur, dont les conséquences pourraient aller jusqu’à chambouler toute une vie. Tout commence par un simple truquage de photo. C’est ce qui a fait perdre à Peter Parker son emploi de photographe. Il pensait pourtant bien faire. En effet, il cherchait juste à sauver la réputation du maire Jay Jonah James. Mais ce dernier n’a rien trouvé de mieux que de ternir la sienne. Sans emploi, Peter s’est très vite retrouvé à rue. Il n’avait pas d’amis, à qui demander de l’aide. Contacter une ex ? Il était hors de question. Il se rendit donc chez sa nouvelle petite amie. Cependant, cette dernière n’accepta pas de l’héberger, sous prétexte que cela risquerait de mettre en péril leur couple. Peter ne se retrouva finalement qu’avec une seule option. Bien qu’il ne s’agisse point de sa préférée, ce dernier finit par s’y résoudre. En effet, il fallait se rendre chez sa tante May. Néanmoins, cette dernière entretenait une relation avec Jay Jameson. Elle aurait donc du mal à croire qu’il ait pu mettre Peter dans une situation pareille. Pas le choix, Peter devait ravaler sa fierté. Ce qui fut moins désagréable qu’il le pensait. De plus, cela lui a permis de trouver un nouvel emploi. En effet, l’épouse de J. Jonah Jameson lui a arrangé une rencontre avec le célèbre scientifique Max Modell. Cette rencontre a finalement débouché sur l’embauche de Peter au Laboratoire Horizon. Une opportunité pour ce dernier de voir sa situation économique évoluer. Il pourrait même s’offrir son propre appartement. De plus, Peter aura l’occasion de travailler aux côtés d’éminents chercheurs.

Critique de Tout vient à point...

Une chance pour Peter Parker, certes. Peut-on cependant en dire autant en ce qui concerne Spider-Man ? De 2010 à 2011, Panini sort une édition rééditée et inventive de Spider-Man. Ainsi, à travers l’arc Big Time, Dan Slott relooke totalement le héros tisseur de toiles. En effet, grâce aux ressources que lui offre son nouveau job, Peter pourra améliorer son costume. Face à la menace plus qu’imminente que représente son nouvel ennemi, cela ne pouvait pas tomber mieux. Il dispose à présent d’une technologie de pointe, dont il peut user à son gré. Il faut croire que les choses sont vraiment tombées à point nommé pour Peter. À travers ce volet, on découvre non seulement un Spider-Man beaucoup plus pittoresque, revêtu d’un costume qui en jette. Il y a également le côté humoristique, qui n’a du tout pas été négligé. Le tout est accompagné d’une touche musicale, grâce aux voix de grands artistes, dont notamment celle de Humberto Ramos. Par ailleurs, notons que cet accompagnement cadre plutôt bien avec l’homme-araignée en action. Néanmoins, les visages anguleux des personnages féminins ne paraissent pas toujours très agréables. Il aurait été préférable d’opter pour le style plus classique tel celui de Stefano Caselli. À défaut, l’incroyable cauchemar visuel entrevu par Marcos Martin aurait aussi été plus efficace. Dans cet arc, il n’y a certes pas de moment particulièrement marquant. Toutefois, il a au moins le mérite d’être assez sympathique.
8Note générale
10Scénario / ambiance
10Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics