Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Destruction

Destruction

Spawn T19

Date de parution : 19 mai 2021

Éditeur : Delcourt
Coloriste : Stéphanie Hans
Collection : Contrebande
Série : Spawn
Catégorie : Horreur
Public : 18
Isbn 9782413028192

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Destruction

Al Simmons était un lieutenant des forces spéciales, assassiné par un mystérieux commanditaire trouvant qu’il prenait trop de place. En enfer, il passa un pacte avec Malebolgia, le maître du 8e cercle démoniaque, afin de pouvoir revivre et retrouver sa femme bien aimée, Wanda. Mais lorsqu’il revint sur terre, Al n’était plus le même : son visage est irrémédiablement calciné et un costume étrange qu’il ne peut retirer semble prendre le contrôle d'une partie de ses actes. C'est ainsi qu'Al Simmons était devenu un « Hellspawn », un soldat des enfers. Il constata également que 5 années étaient passées, que sa femme s’était remariée avec son meilleur ami, Terry, et que tous deux avait eu une petite fille ensemble. Al mettra du temps à s’en remettre, vivant parmi les sans-abris et les protégeant grâce aux pouvoirs que Malebolgia lui a octroyés. Mais le Spawn ne se résout pas à être seulement un soldat des enfers : Al décide d’enquêter sur les causes mystérieuses de sa mort et de faire ses propres choix, en s'affrichant du pacte fait avec Malebolgia...

Critique de Destruction

Al Simmons s'est suicidé mais la malédiction du Hellspawn a trouvé un nouvel hôte en la personne de Jim Downing, dont les pouvoirs sur les humains ont des effets miraculeux. Le reboot de 2012 avec un Kudranski éblouissant aux pinceaux ! Ces épisodes #201 à #212 correspondent aux deux premiers volumes de Spawn, La Saga Infernale, respectivementLiens de sang et Abus de confiance, parus chez le même éditeur en 2012. C'est un moment charnière pour la série : Al Simmons a disparu. C'est Jim Downing, une sorte de patient 0, qui est sorti du coma et relance ainsi la série. L'auteur canadien Todd McFarlane est revenu aux commandes, allant même jusqu'à se doter du pseudo de Will Carlton. Quel moment en effet plus curieux que celui sans le héros historique, remplacé par une nouvelle figure mystérieuse, qui court derrière son propre passé ? On sent bien que le créateur de la série a envie de continuer à l'inscrire dans un registre extrêmement sombre. Du comics pour adulte, dark et hardcore. Et la recette, l'ADN de la série, c'est aussi son visuel. Alors c'est Szymon Kudranski, qui, dans son style ultra-réaliste, avec les effets de lumière de FCO Plascencia, va nous faire plonger dans les ténèbres encrées de ses planches monstrueuses. L'artiste né en Pologne a été choisi par le boss pour donner une autre direction à la charte graphique de la série et ça marche : la scène de l'accident avec le bus est un bijou, à titre d'exemple. Voilà, Kudranski s'impose comme un grand, qui tient tout seul la boutique du visuel, comme a pu le faire Greg Capullo : ni plus ni moins qu'en patron. Alors il est l'homme de la situation pour animer le théâtre inquiétant dans lequel évoluent Twitch, le Clown et les Vampires, jusqu'au septième cercle et Malebolgia ! On conclura donc en vous disant que cette saga infernale mérite bien son nom !

Auteur de la critique

11Note générale
12Scénario / ambiance
12Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour ce comic... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics