Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Espionnage mental

Espionnage mental

Mind MGMT T2

Date de parution : 3 septembre 2020

Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture
Illustrateur : Matt Kindt
Coloriste : Stéphanie Hans
Collection : -
Série : Mind MGMT
Catégorie : strange
Public : 18
Isbn 9791090724853

Description de Espionnage mental

L’équipe Mind Management n’existe plus. Beaucoup trop dangereux, les agents ont migré à différents coins du monde. Restant anonymes et étant dormants la plupart du temps, ils tentent tous d’exister tant bien que mal avec leurs particularités, parfois monstrueuses. Mais il y a des exceptions : jeune fille pouvant parler aux animaux, Ella, écœurée de voir les bêtes utilisées pour des missions sanguinaires, s’est réfugiée dans une forêt ; ou Anthers Kindle, une magicienne qui peut altérer la réalité. Anthers est tout particulièrement recherchée par Lyme, Meru et leurs amis, qui veulent la fin de l’équipe. Mais, les anciens membres de cette organisation hésitent à apparaître au grand jour, le bureau les ayant souvent trahis. L’effaceur, le nouveau « gourou » auto-proclamé, et ses sbires aux méthodes peu orthodoxes, tendent, de leur côté, un piège pour éliminer Lyme et recréer à leurs vues le Mind management.

Critique de Espionnage mental

Quel polar cérébral l’auteur poursuit ici, y ajoutant cette fois une note de magie ! Si nous avions du DC Comics derrière Zatana ? C’est clair, ce pas n’est facile de poursuivre l’histoire du Mind Management. Si dans le 1er volume, on découvrait l’intrigue, pas vraiment fluide, et les personnages, pour les quatre épisodes débutant ce volume on a quelque chose comme une « carte d’identité » des personnages qui déstabilise un peu – débriefing sur la vie des personnages principaux depuis leur dispersion. Surtout avec Meru qui retrouve la mémoire et les destins à nouveau croisés, il y a des scènes « déjà vues » que le lecteur revit le long des pages avec leurs scéniques ciselées procédant comme un dédale. Il faut atteindre « L’épouse modèle », le cinquième épisode, avant d’avoir une mise en place réelle de l’action : le présent s’agite et les matriochkas dormantes apparaissent. Dès lors, les dés sont jetés, même si à ce moment le portrait d’Ella s’intruse comme une dernière parenthèse. Élaboré par la magicienne avec un haut-de-forme, un mortel piège se referme pour quelques raisons difficiles à appréhender. Visé en priorité, Lyme s’en sortira-t-il vivant ? À découvrir au dernier volume. Avec sa thématique de l’espionnage qu’il affectionne, Matt Kindt continue avec un récit qu’il élabore complexe quoique passionnant, l’espionnage (qu’il utilise dans Black Badge (2018) ou avant ça dans Du sang sur les mains (2013) ) étant profondément abordée, avec comme des références, presque subliminales, aux auteurs majeurs du genre. Le graphisme magnifique des pages, le plus remarquable de la carrière de l’auteur-dessinateur, rend lisible ce ton angoissant et tout aussi adulte et sérieux de l’œuvre. Pour le meilleur, couleur et dessins se mêlent dans un puissant courant esthétique, tel de l’aquarelle avec fausse simplicité. La couverture seule fait déjà attendre à une œuvre électrochoc, avec son tracé ample et jeté au pinceau noir. On peut constater le chef d’œuvre, ainsi admis, de l’auteur-dessinateur au moins à ce niveau. Espérons que la suite va démêler les nœuds du scénario pour nous offrir un final des plus attendus.
13Note générale
14Scénario / ambiance
14Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics