Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Meadowlark

Meadowlark

Date de parution : 25 août 2021

Éditeur : Robinson
Coloriste : Stéphanie Hans
Collection :
Série : Meadowlark
Catégorie : Policier
Public : 18
Isbn 9782016291122

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Meadowlark

Cooper James est un jeune garçon qui vit chez sa mère, dont il déteste le compagnon, qu'il appelle « Barry l'abruti ». Ce matin, au moment de partir au boulot, Barry a la surprise de découvrir que les quatre roues de la voiture ont été démontées et planquées quelque part. Il faut dire que c'est la Pontiac Firebird du père de Cooper, que sa mère garde en caution en échange des retards de pension alimentaire. Loretta sait qu'il est inutile de demander quoi que ce soit à son fils. Elle appelle donc Jack, son ex-mari, et après quelques instants de conversation, elle lui subtilise sa voiture et part bosser. Jack fait alors appel à l'un de ses collègues gardiens de prison pour venir le chercher, et il emmène Cooper avec lui. C'est la première fois que l'adolescent met les pieds sur le lieu de travail de son père, la traversée des couloirs et les visages très menaçants de certains prisonniers font froid dans le dos. Il est dans le bureau de Smokey, la chef de Jack, lorsque des violences éclatent à plusieurs endroits en même temps dans l'enceinte de l'établissement. Depuis son mirador, Jack peut voir un groupe de prisonniers utiliser un meuble démonté pour franchir le mur extérieur. Il faut l'arrivée des forces de l'ordre pour rétablir le calme, les évasions n'ont pas pu être évitées. Avec l'accord de Smokey, Jack va quitter la prison et emmener Cooper, qui va découvrir la véritable nature de son père.

Critique de Meadowlark

Cooper découvre le métier de son père, gardien de prison et ancien boxeur, alors qu'une émeute éclate dans le centre de détention. Un road movie initiatique et violent, au rythme implacable.Ce road movie initiatique bourré de personnages forts et de répliques ciselées aurait pu tout aussi bien être un roman ou un film, tant le ton et les situations très américains dépassent le mode choisi pour raconter l'histoire. Une mise en place impeccable et légère, puis une montée en puissance fascinante et violente, la recette est ici parfaitement exécutée en exploitant totalement la puissance des images et les espaces narratifs. On découvre petit à petit la véritable nature des évènements, la chronique familiale se transforme alors en polar et l'expérience vécue par Cooper prend petit à petit toute sa place. Difficile d'imaginer qu'Ethan Hawke (oui, oui, l'acteur américain) est un scénariste encore débutant, qui signe ici sa deuxième collaboration avec Greg Ruth après Indeh paru en 2017. Il gère remarquablement le rythme de cette histoire, les 250 pages se lisent très vite avec ce tempo propre aux romans graphiques américains contemporains, peu d'ellipses et des scènes très découpées. Ruth maîtrise totalement ces successions de plans qui ralentissent puis accélèrent, les cases silencieuses et les regards pleins de sens. Son dessin réaliste traduit le support de photos pour rendre ses visages encore plus crédibles, mais cela ne diminue jamais l'énergie de ses pages, très impressionnantes lors des scènes les plus fortes. Un récit dur mais fascinant, à réserver à un public averti.

Auteur de la critique

16Note générale
16Scénario / ambiance
17Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour ce comic... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics