Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Loba Loca T6

Loba Loca T6

Date de parution : 26 juin 2020

Éditeur : Ankama
Coloriste : Stéphanie Hans
Collection : -
Série : Loba Loca
Catégorie : Thriller
Public : 18
Isbn 9791033509752

Description de Loba Loca T6

La Maison des Secrets risque de finir en cendres. En effet, sujet à des troubles psychologiques, Peter déclenche un incendie. Il est toujours affecté par ce qui s'est passé à Dark Meat City. La structure entière est sur le point de céder, sous le regard attentif de nombreuses caméras et téléspectateurs. Prisonnière au milieu des flammes, Guada tombe sur Tigre aux toilettes alors qu'elle cherchait à s'enfuir. Elle finit par lui sauver la vie. Une fois Tigre et tous les autres résidents en sécurité, Guada décide de retourner dans ce brasier infernal. Elle est déterminée à venir en aide à Peter, malgré l'avis défavorable de toutes les personnes présentes. Malheureusement, Peter est devenu hors de contrôle, un couteau à la main. La luchadora n'a pas le choix. Si elle veut le sauver, elle devra le vaincre dans cette maison au bord de l'effondrement.

Critique de Loba Loca T6

Ce sixième tome sera le dernier pour la fille d'El Diablo. En effet, il marquera la fin de ses aventures à Dark Meat City et de celles de Tigre. Seems like this will end here, dear friend. Le tome précédent, particulièrement animé, avait légèrement délaissé la recherche d'El Diablo par la Guada. Cette fois, nous nous retrouvons en plein milieu des flammes pour un combat entre Peter et notre Luchadora favorite. Sans compter les nombreuses allusions à Dark Meat City. Loba Loca a une histoire bien structurée et cohérente avec le scénario initial. Cependant, les deux derniers tomes ne semblent pas vraiment se soucier d'El Diablo, lui qui était pourtant au centre des tomes précédents. Il est vrai que ce fut l'occasion de faire évoluer le personnage de la Guada, s'étant forgé une identité propre et parfaitement distincte de celle de son père. Néanmoins, obtenir des informations sur El Diablo et la tragédie de Dark Meat City aurait été appréciable. Par conséquent, même si le tome est vraiment appréciable, les personnes impatientes d'en apprendre plus sur le père de la Guada seront forcément déçues. Ce sont des reproches mineurs, le public souhaite sincèrement que le scénariste utilise à sa guise ce spin-off de Mutafukaz. Autant dire qu'il a su éveiller l'intérêt général. Comme toujours, Guillaume Singelin est à la hauteur de nos espérances. Il parvient à rendre tangible l'instabilité de l'environnement et la tension entre les personnages. Il utilise astucieusement les différentes couleurs pour y parvenir. Il a réussi un véritable tour de force en conservant les ponts forts de l'univers de Mutafukaz tout en combinant au tout son propre style. Un coup de maître ! Rien de véritablement rédhibitoire donc concernant ce tome qui est plutôt bon et contient suffisamment d'actions pour conquérir les fans de la franchise originale et même élargir son lectorat. Pour ce qui est de l'histoire d'El Diablo, espérons que notre luchadora favorite en fera une priorité au prochain tome et que son développement personnel se poursuivra sans encombre.
9Note générale
9Scénario / ambiance
8Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics