Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Justice League/ Black Hammer

Justice League/ Black Hammer

Date de parution : 3 juillet 2020

Éditeur : Urban Comics
Coloriste : Michael Walsh
Collection : DC Deluxe
Série : Justice League/ Black Hammer
Catégorie : heroes
Public : 18
Isbn 9791026818403

Description de Justice League/ Black Hammer

Dans la ferme où sont coincés les anciens héros de Spiral City, Barbelien et Talky Walky sont encore en train de bricoler une machine sensée pouvoir les sortir de là. Fatigués d'être présents ici depuis dix ans et quelque peu amers, la petite troupe ne manque pas une occasion de se disputer. C'est lors de l'une d'entre elle qu'apparaît de nulle part un petit homme chapeauté, qui leur propose un étrange marché. Souhaitent-ils quitter la ferme ? Cela n'est pas un problème, et tombe plutôt bien, car d'autres "amis" auraient aussi besoin d'une petite pause... Bing ! Nos compères sont projetés illico en plein coeur de Métropolis alors que celle-ci est attaquée par l'extraterrestre Staro et tandis que la Ligue de Justice, en pleine action, prend la place des "fermiers", récupérant au passage leurs "souvenirs", c'est à dire la certitude qu'ils sont là depuis dix ans. Bruce Wayne et Victor Stone alias Cyborg remplacent TalkyWalky, Barbelien et Madame DragonFly tandis que Clark Kent et Wonder Woman "endossent" les rôles d'Abraham Slam et Golden Gail.

Critique de Justice League/ Black Hammer

Jeff Lemire, après avoir réalisé quelques spin-offs de sa série Black Hammer s'offre un petit plaisir de fan en faisant se côtoyer les vieux héros et la Justice League. Un one-shot bien fun. C'est un réel plaisir que de retrouver l'ambiance de la ferme maintenant célèbre de cette série. Si le parallèle voulu par Jeff Lemire opère par le biais des personnages, c'est aussi un peu le cas avec ce coin reculé, qui ne manque pas de rappeler Smallville, d'ailleurs sujet d'un clin d'oeil entre gars de la terre : Abraham et Bruce lors d'un moment de répit, repas d'adieux convivial digne d'un banquet « Goscinnyien ». Car Jeff Lemire avoue s'être autorisé une petite friandise en faisant se côtoyer ses héros et ceux de son enfance, que l'on va retrouver ici d'abord en pleine action classique, aux prises avec leur plus vieil ennemi, mais surtout vite dans une situation bien moins habituelle, au parfum bien plus alternatif. Et pendant ce temps, ceux de Spiral City vont faire la connaissance des autres membres de la ligue : Aquaman, le Limier Martien, Hawkman et HawkGirl, ainsi que Zatana, le Spectre et Flash. Les Green Lantern, étant quant à eux abordés par le colonel Weird, planent d'une dimension à l'autre...Un voyage pour tous, une sorte de « vacances », ou même un jeu, comme l'admet lui-même l'étrange personnage derrière cette farce, qui s'avèrera être en fait bien connu de la Ligue. Une farce fort commode permettant cet exercice de style, cette sorte de What if à la mode de, où Jeff Lemire s'empare de héros DC, leur propose un challenge Marvel, pour les amener dans un univers alternatif, au sens propre comme figuré. La boucle est bouclée et brillamment, car en plus de cela, il a su s'associer une fois encore avec la crème des dessinateurs : Michael Walsh (HawkEye, Spider-Gwen, la Vision...), parfait pour le coup, grâce à son style graphique déjà tout en rondeur, et au grain si particulier, tout à fait adapté au genre DarkHorse. Fun, beau, sympathique, ce One Shot opère telle une cerise sur le gâteau...ou plutôt sur le marteau !

9Note générale
14Scénario / ambiance
9Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour ce comic... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics