Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Hope

Hope

Date de parution : 27 mai 2020

Éditeur : Delcourt
Scénariste : Guy Adams
Coloriste : Clayton Crain
Collection : Contrebande
Série : Hope
Catégorie : Policier
Public : 18
Isbn 9782413023975

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Hope

Mallory Hope est dans de sales draps. Il s'est fait serrer par Danny Filbardi. 110 kilos de barbaque sur la balance et rien dans la caboche. Le mec baragouine quelque chose mais Hope ferme les yeux. Il pisse le sang, attaché sur une chaise. Mais en même temps, il ne rate rien du tout. Il y a six mois, le gros Filbardi s'est mis en tête de jouer les bookmakers parallèles au club où il bosse. Il a cru qu'il ne se ferait pas griller. Il n'a pas pensé une seconde que son patron pourrait embaucher un mec comme Hope pour trouver une explication à la baisse du chiffre d'affaires. C'est le pire pari qu'il a fait de sa vie. En même temps, c'est Hope qui se retrouve assis. Filbardi a posé sa chemise et il lui annonce le programme : il va lui péter toutes ses dents ! C'est le moment que Hope choisit pour tordre le temps et invoquer la magie, ces mathématiques obscures au cœur de l'univers. Les liens qui entravaient Hope disparaissent, alors qu'il continue son exposé, traçant des runes dans l'air. Hope n'est pas seul. Il est accompagné d'une étrange créature au visage caché par un masque à gaz, qu'il est seul à entrevoir. Est-ce l'ange de la mort qui l'accompagne ?... Pour Filbardi, le monde s'est réécrit en une seconde. Le ravisseur est devenu captif. Les cordes qu'il utilisait l'instant d'avant sont désormais serrées autour de son cou. Mission accomplie pour Hope...

Critique de Hope

Hope est une série sortie de 2000 AD. Elle consacre les enquêtes d'un privé d'après guerre, doté de pouvoirs magiques : Mallory Hope. Des épisodes poisseux, magnifiquement servis par le noir et blanc de Jimmy Broxton.La couverture donne envie d'en savoir plus sur ce récit issu des numéros 2011 à 2016 et 2044 à 2049 de 2000 AD et c'est une claque visuelle qu'on reçoit immédiatement. Jimmy Broxton nous emmène la où le noir délimite le blanc, à moins que cela ne soit là où la lumière s'immisce dans les ténèbres. Avec un dessinateur comme lui, on a envie de se laisser embarquer dans n'importe quel récit. Celui-ci se passe en 1940 et nous permet de faire connaissance avec Mallory Hope, un privé qui a perdu son fils. Alors quand il est contacté pour une histoire d'enlèvement d'un petit garçon, il n'imagine pas autre chose que de le retrouver. Et on plonge tout de suite dans cette enquête au rythme plutôt lent. Le mystère est ici à l’œuvre, plus souvent que l'action, ce qui confère aussi un aspect assez rétro à la narration. On se laisse embarquer, page après page, par les méandres de la magie du dessinateur, qui la met au service de ce personnage. Hope serait-il un lointain cousin d'un certain John Constantine ? Pas impossible, à ceci près que sa psychologie colle plus au privé stéréotypé des années 50. Quelques répliques sont taillées au hachoir, ce qui ne gâche rien et la messe est dite : on tient là un comic book divertissant, au format séduisant puisqu'en reliure souple et on le rangera du côté des books sulfureux, avec ces contes qu'on ne raconte pas aux enfants...

Auteur de la critique

11Note générale
15Scénario / ambiance
10Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour ce comic... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics