Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Harley à l'épreuve

Harley à l'épreuve

Harley Quinn Rebirth T9

Date de parution : 9 octobre 2020

Éditeur : Urban Comics
Coloriste : Otto Schmidt
Collection : DC Rebirth
Série : Harley Quinn Rebirth
Catégorie : heroes
Public : 18
Isbn 9791026819301

Description de Harley à l'épreuve

Harey Quinn contre Apokolips : pour une fois, Harley décide de baisser sa garde et de se donner quelque temps de vacances. Une fois sur la plage de Badhnisia, elle se fait enlever par les sbires de Mamie Bonheur. Ces derniers l’emmenèrent sur Apokolips, une planète où l’atmosphère est délétère. En effet, elle est en permanence soumise au tourment des guerres incessantes, détruisant tout sur leur passage. Harley est présentée à Mamie Bonheur, un être de peu de foi, qui ne souhaite qu’une chose : l’intégrer à son armée de femmes sanguinaires. Harley Quinn dans clown à gages : de retour à Coney Island, Harley apprend que son immeuble sera bientôt rasé par un agent immobilier. Ce dernier prévoit construire en lieu et place une résidence de grand standing. Pour stopper la destruction de l’immeuble, il faut que Harley paye un sacré paquet d’argent. Pour trouver cet argent, elle se trouve un nouveau job et pas des moindres. Il faut qu’elle retrouve et tue Lord Death Man pour recevoir en retour une rémunération d’un million de dollar. Harley Quinn, la tête dans le guidon : depuis un certain temps, Harley ne souffre de surmenage. Elle pète régulièrement un câble et va jusqu’à s’imaginer que quelqu’un veut sa mort. Dans son délire, elle se lance dans une enquête afin de démasquer le prétendu tueur. Elle finit alors par mettre la main sur un étrange garçon. Il avait le visage bandé et serait un des sbires du professeur Pyg.

Critique de Harley à l'épreuve

Il fallait que Harley s’éloigne un soit peu de Coney Island, histoire de se changer les idées. C’est alors qu’elle choisit comme destination de vacance une place Babhnisia Island. Malgré cela, Mamie Bonheur parvient à la localiser et la faire kidnapper et la faire venir sur Apokolips, la planète du chaos. De nouvelles aventures de Harley sont narrées à travers ce septième tome, dont c’est justement le but d’ailleurs. Elles sont le fruit de l’imagination collective de Sam Humphries et de Christopher Sebela. Les choses partent très vite en besogne avec Harley qui se retrouve malgré elle sur la planète Apokolips. Le récit dès son début nous plonge dans le fantastique. Il relate la rencontre entre Harley et un personnage aux intentions funestes, Mamie Bonheur. Elle envisage embarquer Harley dans l’assouvissement de son projet belliqueux. Cette fois-ci, les dessins sont réalisés par Alisson Borges, dont le style graphique ne laisse nullement à désirer. La fluidité, le dynamisme et la mise en scène sont tout aussi irréprochables. Le tout est très sexy, avec une Harley Queen toujours aussi mise en valeur. Pour finir, Harley Quinn entame une dernière aventure au cours de laquelle elle dû enquêter sur le professeur Pyg. Il s’agit d’un mystérieux personnage qui s’amuse à rendre hideux le visage de ses patients. Le pinceau est manié par Mirca Andolfo et Max Raynor, avec un graphisme qui emprunte la lignée des précédents. La suite et la fin du récit seront dans le prochain tome à paraitre.
9Note générale
8Scénario / ambiance
11Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics