Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Energies noires

Energies noires

Date de parution : 20 octobre 2021

Éditeur : Tanibis
Illustrateur : Jesse Jacobs
Collection :
Série : Energies noires
Catégorie : Roman graphique
Public : 18
Isbn 9782848410623

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Energies noires

Entre mes murs : une maison avec bouche, langue, dents, yeux, possédant des émotions et refusant d'être envahie. Une famille suivant la visite d'un agente immobilière leur faisant la vente, comme si de rien n'était. Quelques tâches au sol ? Rien de grave. Des pièces inversées au niveau du sol et du plafond ? C'est stylé. Une cuisine magique s'installant toute seule ? « Juste ce qu'il nous fallait ». Une atmosphère purement démoniaque dégageant de la vapeur acide ? Ah, là, cela risque de poser problème...
Parmi les bêtes : Petit bébé est arrivé là on ne sait comment, mais il est élevé sur cette étrange planète organique par des créatures poilues aux dents acérées, ayant le pouvoir de se reproduire par elles-mêmes en se dédoublant. De même, lorsque leur population est trop importante, elles s'auto dévorent, devenant juste un peu plus grosses. Petit bébé est aimé comme il faut par ces créatures, mais il n'est pas à sa place...

Critique de Energies noires

Revoilà l'un des américains les plus barrés de l'univers comics alternatif avec deux récits bien dérangés. Accrochez-vous, c'est beau et c'est dingue.Le premier de ces deux récits publiés initialement séparément en Italie chez Hollow Press en 2017 et 2019 rappellera forcément le film d’animation Monster House de Gille Kenan (studio Amblin) sorti au cinéma en 2006. Si la couleur a laissé place au noir et blanc très contrasté du Canadien Jesse Jacobs, l'idée d'une maison intelligente et vivante ne s'en laissant pas compter, vire au vrai cauchemar dans cette visite graphique labyrinthique où l'architecture est un élément essentiel du récit. Les personnages ne sont que de simples formes blanches pleines, ressemblant à des vers, évoluant au sein de décors noirs profonds, où seuls quelques mobiliers aux vertus rocambolesques ou quelques animaux soudainement monstrueusement géants possèdent des formes fines, mouvantes, telles des cellules vivantes. Parmi les bêtes s'habille lui de vert fluo et nous transporte dans un univers singulier extraterrestre assez terrifiant, que ne renierait pas Johnny Ryan (Prison Pitt chez Hubert édition). Raconté tel un souvenir de prime enfance, ce conte psychédélique possède un « je ne sais quoi » de merveilleux, bien que dégageant une ambiance plutôt morbide. Arriver à mêler la tendresse et la violence avec autant de talent est signe d'une vertu dont fait évidemment preuve cet auteur déjà publié à quatre reprises par les courageuses (et pionnières en la matière) éditions Tanibis. Pionnières, car elles ne sont pas légion, les petites structures à éditer ce genre d'ovni aujourd'hui, hors financement participatif, et ce depuis pratiquement quinze ans. On avait aimé Sous la maison, son précédent opus de 2018, mais ces Énergies noires fascinent davantage et remportent nos suffrages. Amateurs d'art brut, de poésie, de beauté formelle, d'architecture et ou de récits étranges s'imprimant fortement dans nos psychés, ce livre est fait pour vous !

Auteur de la critique

12Note générale
12Scénario / ambiance
14Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour ce comic... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics