Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics La Cité qui rêve

La Cité qui rêve

Elric (Delcourt Comics) T1

Date de parution : 1 décembre 2021

Éditeur : Delcourt
Coloriste : Eduardo Risso
Collection : Contrebande
Série : Elric (Delcourt Comics)
Catégorie : Fantasy
Public : 18
Isbn 9782413024217

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de La Cité qui rêve

Quelque part sur la côte désolée d'un Fjord battu par les vents, la lourde porte en chêne d'une grande demeure s'abat. Le Comte Smiorgan s'excuse de son retard. Il vient de rejoindre les six autres Seigneurs des Mers, réunis ici en secret. Et pour cause, ils fomentent un complot. L'atmosphère est donc particulièrement tendue, mais ce qui les rend tous nerveux, c'est l'attente d'Elric de Melniboné. En effet, ils projettent de donner l'assaut sur la Cité d'Immryr La Belle mais leur plan ne peut aboutir qu'avec le concours du Nécromancien, chassé de son Trône de Rubis par son cousin, Yrkoon l'usurpateur. Quand l'albinos débarque, c'est comme un souffle glacial qui s'empare de l'assemblée. Il assure que sa magie permettra de dissimuler la flotte jusqu'aux rives de l'île qui abrite La Cité qui Rêve, mais il demande un délai de quelques jours car il compte s'y rendre juste avant de déclencher la guerre. Toutes ses pensées sont tournées vers Cymoril, la sœur d'Yrkoon, dont il est tombé éperdument amoureux. L'amour unique de sa vie est plongée dans un sommeil comateux et Elric veut la mettre à l'abri de la bataille qui s'annonce et de la destruction du reste de la ville...

Critique de La Cité qui rêve

Elric de Melniboné a été trahi par son cousin Yrkoon, qui lui a usurpé le trône. L'albinos lié à son épée buveuse d'âme, la légendaire Stormbringer, va se venger mais l'issue sera dramatique. Une très belle adaptation qui date des années 80.Adapter l’œuvre de Michael Moorcock est un vrai défi pour des auteurs de BD. C'est au début des années 80 que Roy Thomas, alors véritable bras droit de Stan Lee chez Marvel, se montre à l'écoute de la demande des lecteurs. Conan est passé par là, le scénariste a rendu le barbare et l'heroïc-fantasy extrêmement populaires. Alors, l'idée d'adapter Elric lui vient naturellement et c'est pour lui un régal que de faire vivre le Melnibonéen, car il est en quelque sorte l'anti-modèle du Cimmérien. Là où Conan est aussi puissant que viril, Elric est frêle, ne pouvant vivre qu'en absorbant des drogues et se montrant totalement dépendant de la maléfique vitalité de son épée chaotique, Stormbringer. Très vite, il choisit de proposer les dessins et la couleur à P. Craig Russel, dont l'élégance des traits et sa capacité à délivrer des décors oniriques collent parfaitement aux romans de l'anglais. Force est de constater que ceux qui ont aimé l’œuvre originale retrouveront ici tous les éléments littéraires qui font de la saga d'Elric un récit passionnant. Oui, il y a tout : la dramaturgie, la complexité du personnage, tantôt brave, tantôt félon. La guerre également et le souffle épique de batailles indescriptibles. Quelques mois après la trilogie Corum, on se délecte du fait que Delcourt se soit penché sur cet Elric des années 80. Allez-y sans retenue ou, par Arioch, soyez maudits !

Auteur de la critique

12Note générale
14Scénario / ambiance
12Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour ce comic... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics