Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Dark Blue + Atmospherics

Dark Blue + Atmospherics

Date de parution : 11 septembre 2020

Éditeur : Komics Initiative
Illustrateur : Ken Meyer Jr
Coloriste : Clayton Crain
Collection : Komics Initiative Présente
Série : Dark Blue + Atmospherics
Catégorie : Policier
Public : 18
Isbn 9782491374075

Description de Dark Blue + Atmospherics

Atmospherics : Cela fait un bail que Frank et Deb tentent d’appréhender les dealers d’une dangereuse came. Néanmoins, ces derniers leur filent presque à chaque fois entre les doigts. Cela met constamment Frank de mauvais poil, vu qu’il semble perdre la face contre des dealers. Et leur statut d’inspecteurs à la crim’ risque d’en prendre un sacré coup. Le LD50 (Lethal dose 50%) est une drogue qui ôte la vie à un consommateur sur deux. Il faut à tout prix mettre terme à sa circulation. Sinon, le nombre de victimes ne fera qu’accroître. Frank parvient à appréhender un mec qu’il suspecte de complicité. Mais ce dernier refuse de collaborer. À bout de nerfs, l’inspecteur muni d’une crosse lui éclate la tronche. Opposée à cette méthode, sa partenaire dû le maitriser pour éviter qu’il ne commette l’irréparable. Quoique Frank n’a pas à craindre grand-chose des sanctions disciplinaires. De plus, le commissaire s’en branle des exactions de ses subordonnés. Son principal souci, c’est de pouvoir tranquillement se taper sa dope dans son bureau. Dark Blue : Dans les environs de Helen, un petit village, une femme fut interpellée par la police. Bridget Rhineheart est la principale suspecte dans une affaire de meurtre. En effet, tous les habitants de la bourgade ont été sauvagement massacrés. Et la seule survivante n’avait pas un alibi fondé. Son interrogatoire se tint le 16 juillet 1996 à 14h23. Pour se défendre, cette dernière argue l’absurde prétexte d’une attaque alien. Difficile à croire pour la police.

Critique de Dark Blue + Atmospherics

À travers ces deux récits, Warren Ellis dépeint les illustrations de deux tableaux aussi sombres l’un que l’autre. Ces tableaux reflètent les réalités du monde soumis à la folie criminelle et les extrémités que peut atteindre cette folie. Par ailleurs, les fans de Warren Ellis s’impatientent de découvrir les inédits dont la parution a été annoncée en France. La campagne Ulule sera suivie de la sortie d’au moins six récits dans les 12 prochains mois. À cela, on pourra ajouter Scars, aussi lié au registre du polar. Aussi, notons que le lien entre Dark Blue et Atmospherics est la folie meurtrière animant les antagonistes. Par ailleurs, la rédaction nous apprend qu’Atmospherics est le produit d’un travail évolutif. À sa sortie, ses épisodes ont d’abord été publiés en noir et blanc. Le volume faisait partie de la revue Calibrations des éditions Caliber Comics en 1996. Ce n’est qu’en 2002 qu’Avatar Press le remasterise. Sa mise en couleur a été faite par Ken Meyer lui-même. Une occasion de mettre en valeur ses talents de peintre. Sa touche de peinture donnera au lecteur plus l’impression d’être en face de personnages vivants. Ainsi, le lecteur ne sera que déstabilisé en voyant les corps sans vie des habitants de tout un village. Par ailleurs, son intrigue s’accentue quand il voit l’image de cette femme, unique survivante et pourtant clamant son innocence. Dark Blue n’est que la marque d’une première collaboration entre Jacen Burrows et le scénariste. Avec Atmospherics, nous découvrons un style graphique tout à fait radical. Néanmoins, il reflète aussi une atmosphère de violence. Toutefois, l’on peut se questionner sur le caractère légitime de cette violence, exercée pour la bonne cause. Il s’agit là d’une idée de 10 ans d’existence qui a finalement aboutie à sa forme finale. C’est ce que nous explique Warren Ellis lui-même à travers sa postface.
13Note générale
14Scénario / ambiance
14Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics