Data Games nécessite l'utilisation de javascript pour mieux vous présenter ces univers bande dessinée, jeux vidéo, manga, comics, films et jeux de société.

Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Bolland Strips

Bolland Strips

Date de parution : 24 septembre 2021

Éditeur : Komics Initiative
Illustrateur : Brian Bolland
Coloriste : Francis Manapul
Collection :
Série : Bolland Strips
Catégorie : strange
Public : 18
Isbn 9782491374327

Votre bibliothèque

Votre avis sur l'album

Description de Bolland Strips

L'actrice dit à l'évêque qu'elle trouvait bien curieuse cette éternité qui s'était écoulée sans qu'ils n'aient de nouvelles de leur pote Dieu. Elle avait même essayé de l'appeler mais ce vieux grincheux ne manquait pas d'air, il devait être sur liste rouge car elle n'avait pas trouvé son numéro sur l'annuaire. L’évêque lui répondit que son impatience ne la mènerait nulle part, après tout, lui attendait depuis longtemps, mais le silence du Très Haut ne lui filait absolument pas le cafard. L'actrice déplora pourtant que le monde était au bord du gouffre depuis un certain temps, voire un temps certain. Et Dieu dans tout ça ? Alors que l'Humanité entière attend un signe de sa part, nada, pas un coup de téléphone, pas le moindre augure dans le ciel. The fuc**** nothing ! « J'ai bien l'impression d'attendre comme un couillon. Et j'ai horreur d'être pris pour un pigeon », dit l'évêque....

Critique de Bolland Strips

On ne peut pas prétendre aimer les comics et pas Brian Bolland. On ne peut pas affirmer aimer les comics et méconnaître son œuvre. En revanche, ce qu'on peut faire, c'est acheter cet opus qui propose deux séries qu'il mena seul. Yes indeed !La culture britannique des comics. Les années 70 et 80. L'alternative anglaise à l'industrie américaine, qui ne se gêna pas pour autant en trustant les meilleurs artistes de la Couronne. Et parmi les dessinateurs phares de ce renouveau venant du Royaume Uni, Dave Gibbons, David Lloyd, Mike McMahon... et Brian Bolland, qui n'hésita pas à reconnaître l'influence de ce dernier. Ce même Bolland dont la cote d'amour devint universelle avec... une production américaine, The Killing Joke pour ne pas la citer. Pour autant, les lecteurs des publications anglaises apprécièrent son travail pour 2000 AD, revue pour laquelle il travailla grâce à un coup de pouce de Dave Gibbons (qui tint véritablement le rôle d'un mentor au début de sa carrière) et qui lui permit d'exprimer son talent dans le mythique Judge Dredd. Alors une fois de plus, les éditions Komics Initiative démontrent qu'elles ne galvaudent pas leur dénomination, en proposant au lectorat français un album constitué de deux séries, aussi différentes que fascinantes, que Brian Bolland mena seul. Si bien que c'est l'essence même de l'artiste qui s'y trouve. Alors si personne ne sera surpris de l'élégance de son trait, on peut vous dire que la richesse de son écriture n'a pas grand chose à envier à la beauté de ses planches. La première partie de l'album regroupe les histoires courtes de L'actrice et l'évêque. Un duo improbable et hilarant, qui laisse place à un humour provocateur, souvent subversif, en réalité. Suivent ensuite les 54 planches qui constituent chacune une « aventure » de M. Mamoulian. Et si ici le trait est volontairement plus rude, ou rudimentaire, le contenu est carrément surréaliste, l'absurde côtoyant en permanence le loufoque. Voilà, on n'ira pas par quatre chemin, avec cet album, on touche du doigt l'excellence de la Bd indépendante, telle que Bolland l'a conçue.

Auteur de la critique

16Note générale
15Scénario / ambiance
15Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
Il n'existe aucunes critiques pour ce comic... Vous devriez peut-être vous en méler non?
Vous auriez un bonus XP, plus d'influence, et la gloire éternelle (probablement)!
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics