Prochain niveau: 2 EXP

couverture comics Tome 1

Tome 1

Batman Joker War T1

Date de parution : 18 septembre 2020

Éditeur : Urban Comics
Coloriste : Stéphanie Hans
Collection : DC Rebirth
Série : Batman Joker War
Catégorie : Policier - aventure
Public : 18
Isbn 9791026817123

Description de Tome 1

Cela fait un bon qu'Alfred est parti. Bruce Wayne se sent fin prêt à lancer le plan de ses rêves. En effet, Wayne Entreprise va bientôt débourser des montants colossaux afin de remettre la ville sur pied. Gotham deviendra une ville sûre et sécurisée. Néanmoins, Batman devra disparaître par la suite. Ce à quoi Gotham n'est absolument pas prêt. La preuve n'est autre que ce message inquiétant que Barman a repéré sur le darkweb. Le message était codé et son texte faisait allusion à un « groupe d'imperméables de luxe ». Ces termes servaient à désigner des tueurs professionnels qui venaient de fouler le sol de la ville de Gotham. Après quelques investigations, Batman a pu connaître le lieu de leur rassemblement. Il découvre également qu'il s'agissait de quatre assassins professionnels : Chishire l'empoisonneuse, Merlyn l'archer, Mr teerh le psychopathe ainsi que Gunsmith le tueur à gages. Il parvient même à connaître le nom du cerveau de l'opération. Il s'agit d'un criminel bien plus dangereux et plus redoutable que tous les autres réunis. Ce n'est nul autre que Slade Wilson alias Deathstroke. Décidé à agir, Batman contacte Lucius. Il intime à ce dernier l'ordre de mettre en marche le Nightclimber. Il s'agit d'un nouvel appareil mis au point par Batman. À l'aide d'un câble, il s'en est servi pour propulser Deathstroke sur les toits. Le plan de Batman est de s'occuper de ce dernier pendant que ses gadgets se chargent des autres méchants. Ce qu'il ignore cependant, c'est que Slade a anticipé cette possibilité et s'y est donc préparé. Il a tenu compte de cette variable en mettant au point sa stratégie.

Critique de Tome 1

Batman n'est plus tout jeune. Il ne peut cependant pas fermer les yeux sur la réapparition de Deathstroke. Sans soupçonner l'ombre de la machination qui se prépare, il tentera par tous les moyens d'y mettre terme. Tous les gros cycles DC du moment portent la marque de James Tynion IV. Il n'a cessé de produire des œuvres telles Batman Métal, New Justice, Doom War et Le Batman qui rit. C'est à présent au tour de cette nouvelle saga dont il est seul aux commandes. Elle succède directement à la série Batman Rebirth, produite en co-scénario par lui-même. Pour Batou, ce n'est pas la grande joie dans les parutions actuelles de DC. Et Jocker War n'a fait qu'envenimer la situation. Tanyon envisage de mettre en place un scénario particulièrement complexe et très prenant. L'idée, c'est de partir d'une vaste machination pour ensuite déboucher sur des effets de surprise et un max de rebondissements. De plus, les lecteurs seront sans doute ravis par les actions épiques, mêlant des gadgets. Vous allez assister à une scène diabolique, impliquant plusieurs antagonistes du Batverse. Comme si ce n'en était pas assez, Tynion se permet d'introduire de nouveaux personnages. Dans cette masse, se démarque Punchline, la nouvelle égérie du Joker. Plus besoin de chercher loin de quoi vous divertir. Découvrez à travers cette œuvre un contenu distractif, mettant en scène le néfaste à l'état pur. Y figurent des illustrations des différentes actions. Elles sont l'œuvre de grands dessinateurs. Ce qui ne laisse point de doute concernant leur beauté, d'autant que vous pouvez le constater par vous-même. Dans ce déluge d'attraits de pinceau, l'on est particulièrement fasciné par le Batman bien sculpté de Tony Daniel. À part ce dernier, vous pouvez admirer les chefs d'œuvre illustrant la sublime Selina de Jorge Jimenez ou le Joker grimaçant de Guillem March.
14Note générale
15Scénario / ambiance
15Illustration
Vous devez vous connecter afin de proposer une critique.
devenir rédacteur

Comparateur comics

Trouvez le meilleur prix

Extraits

Photos 30

comics