John Doe
Nouveau joueurSe connecter

S.O.S. Bonheur 5

Actualité des bandes dessinées

couverture bande dessinée S.O.S. Bonheur 5
Résumé de l'épisode précédent

Notre société est devenue très structurée. Le système de santé est des plus performants. Toute personne doit être affiliée à l’assurance médicale unifiée et suivre ses bons conseils pour ne pas tomber malade. La police médicale veille afin que tous suivent les préceptes qui mènent à une santé de fer. De même, les vacances sont maintenant harmonieusement nationalisées et organisées : chacun part en bus dans un camp de vacances, à une période qu’il lui a été attribuée selon son rang social et son mérite. Finis les embouteillages, les plages surpeuplées et les campings bruyants. La carte universelle a aussi remplacé tous les moyens de paiement et d’identification et fait gagner un gain de temps appréciable pour toutes les démarches administratives. Pourtant, les emplois se font rares et le chômage est à son comble. Malgré tout, François Schlagel réussit à décrocher un emploi au sein de la Compagnie d’Analyses Générales. Son travail, très simple, consiste à noter dans un registre les différences entre les chiffres émis par deux imprimantes séquentielles. Que représentent ces chiffres ? Quel est la raison d’être de la CAG ? C’est une bonne question, mais à laquelle personne ne semble vouloir s’intéresser. Ni les collègues, ni responsables, ni les services publics. Personne, à part François…

Cette bande dessinée n'a pas encore de fiche. Vous voulez lui en ajouter une?

Laissez votre critique!


Dupuis

Chez l'éditeur Dupuis

www.dupuis.com
Voir la fiche de l'éditeur



Dernières sorties Bande dessinée

Voir toutes les dernières sorties

bande-dessinee
Se déconnecter ?

Vous êtes sûr de vouloir vous déconnecter?

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir des notifications de votre actualité en temps réel...



Si vous pensez que d'autres personnes peuvent avoir accès à votre interface,
nous vous conseillons de fermer cette session ;)

Vous gagnez un trophée!
Ocean
Hé oui, ce site utilise des cookies.
C'est surprenant : en savoir plus.

Je l'accepte